Hambourg, Allemagne : Une présentation multimédia sensibilise au prélèvement d'organes en Chine

Le 20 septembre au centre de Hambourg, une présentation multimédia du prélèvement forcé d'organes sur des pratiquants de Falun Gong, approuvé par l'État en Chine, a attiré l'attention des passants.



Une diffusion audio informait des statistiques des greffes d'organes en Chine, du nombre de condamnés à mort et de comment ça ne pouvait expliquer la source d'autant d'organes, puis énumérait les preuves indiquant l'existence un réservoir d'organes vivants dont les membres sont tués sur demande pour le tourisme des greffes en Chine.

Les panneaux d'affichage fournissant des informations complémentaires aidaient les lecteurs à naviguer entre les visuels, mettant en avant le court temps d'attente pour un organe compatible, et présentant la résolution de l'Union européenne condamnant ce crime contre l'humanité.

De nombreux habitants et touristes ont signé la pétition pour demander la fin du prélèvement forcé d'organes en Chine après avoir appris les faits.

Les pratiquants de Falun Gong ont également organisé une reconstitution mettant en évidence le processus brutal de prélèvement d'organes. Certains s'arrêtaient et demandaient pourquoi le Parti communiste chinois (PCC) persécute le Falun Gong. D'autres étaient attirés par la démonstration des exercices et voulaient en savoir plus.

Une violoncelliste a signé la pétition et dit aux pratiquants qu'elle allait jouer à côté d'eux, mais a finalement décidé de trouver un autre endroit parce qu'elle ne voulait pas déranger les passants qui écoutaient la diffusion audio sur le prélèvements d'organes en Chine.

Une femme d'affaires de Brême qui passait le week-end à Hambourg, est restée un long moment devant les panneaux et a écouté la diffusion audio. Elle a pris les documents d'information et a dit : " La société pour laquelle je travaille a ouvert des usines en Chine. Je ne pense pas que ce soit correct d'être indifférent à l'injustice sociale, sans mentionner que les pratiquants de Falun Gong sont un groupe unique. "


Elle était intéressée par les exercices de Falun Gong et s'est renseignée sur les sites de pratique à Brême, elle s’est dite en résonance avec le principe Authenticité-Bonté-Tolérance. "J'ai prié Dieu hier et lui ai demandé de me conduire vers un chemin droit."a-t-elle dit, " et je suis venue ici aujourd'hui. " Elle a vivement remercié les pratiquants et souhaité que leurs chemins se croisent à nouveau.

Une femme du Portugal a déclaré : "Je ne suis pas surprise du tout que le Parti communiste chinois persécute le Falun Gong. Il s'agit d'un régime totalitaire. Il a peur de toute pensée indépendante. Il veut contrôler l'esprit des gens. Je sais que le Falun Gong continuera dans l'avenir. "

Un anthropologue a exprimé que le crime de prélèvement forcé d'organes était loin d'être anodin : " Ce que vous faites est très bien et très important. Cela fait naître un immense élan."


Beaucoup de ceux qui ont signé la pétition ont remercié les pratiquants de les avoir informés du problème et espéré que ces atrocités prennent fin le plus vite possible.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.