Manifestation pacifique devant l'ambassade de Chine à Madrid

"Voici plus de dix ans que nous protestons pacifiquement contre la persécution du Falun Gong en Chine. Cette persécution sera un jour le souvenir d'un chapitre honteux de l'histoire de la Chine. Vous qui travaillez au sein de l'ambassade, ne devenez pas les boucs émissaires du Parti communiste chinois."


Tel était le message délivré par les haut-parleurs de l'Association européenne de Falun Dafa à l'ambassade de Chine à Madrid, Espagne, le 3 octobre 2014.


Les centaines de pratiquants de Falun Gong de 35 pays d'Europe réunis devant l'ambassade entendaient sensibiliser à la persécution du régime chinois à l’encontre du Falun Gong, et appeler à traduire Jiang Zemin et les principaux responsables de la persécution en justice.


M. Carlos Iglesias, un avocat engagé dans un procès contre Jiang Zemin (ancien dirigeant du PCC) en Espagne, a pris la parole lors du rassemblement.

Des pratiquants de 35 pays rassemblés devant l’ambassade chinoise pour sensibiliser à la persécution du Falun Gong par le régime chinois.

Expliquer les faits concernant le Falun Gong à un passant.

Un journaliste interviewe une pratiquante de Falun Gong.


C'était la première fois qu’autant de pratiquants de Falun Gong se retrouvaient en Espagne pour éveiller les consciences.


Après avoir pratiqué les exercices, ils ont déployé des banderoles bien visibles aux yeux des passants et des occupants des voitures circulant dans les deux directions. On pouvait y lire : "Authenticité-Bonté-Tolérance", "Falun Dafa est Bon", " Falun Dafa est pratiqué dans le monde entier", "Stop à la persécution du Falun Gong ", " Stop aux prélèvements forcés d'organes du Parti communiste chinois", " Une récente résolution du Parlement européen condamne le prélèvements d'organes à vif par le Parti. "

Plusieurs pratiquants ont pris la parole et exhorté les fonctionnaires et employés de l'ambassade à se dissocier des crimes du PCC en en démissionnant. D’autres pratiquants ont informé les passants lors des trois heures qu’a duré l’évènement.


Un représentant de l'Association européenne de Falun Dafa a déclaré : " La persécution du Falun Gong signifie non seulement que les pratiquants sont détenus, torturés, et emprisonnés, mais aussi que beaucoup ont eu leurs organes prélevés de leur vivant. C'est un mal sans précédent. Vous devez distinguer le bien du mal et suivre votre conscience. Rappelez-vous que Falun Dafa est bon."

Me Carlos Iglesias, un avocat d’Espagne impliqué dans le procès contre Jiang Zemin, ancien secrétaire général du Parti et président de la Chine, a appelé les responsables de l'ambassade à reconnaître que la communauté internationale, y compris le Parlement européen, condamnait la politique de prélèvements forcés d'organes approuvée par l'État en Chine. Il a également appelé à traduire en justice les principaux responsables de la persécution.


Des journalistes d’El Mundo, ont couvert l'événement et interviewé les pratiquants. Un des journalistes s'est dit impressionné par l'athmosphère paisible de la manifestation.


De nombreux passants se sont arrêtés pour s’informer davantage. Certains ont signé la pétition condamnant le prélèvement forcé d'organes. Un couple âgé vivant à proximité a lu attentivement les banderoles et a dit à un pratiquant : "Nous vous soutenons."


M. Moreno signe la pétition condamnant le prélèvement d’organes à vif.

M. Moreno, un passant, a discuté un bon moment avec une pratiquante. Il a dit : "Tout le monde devrait condamner le crime des prélèvements d'organes. " Il a signé la pétition.


Au moment où l'événement touchait à sa fin, les quelques centaines de pratiquants de Falun Gong présents ont crié "Falun Dafa Hao" (Falun Dafa est bon) une dizine de fois afin que tous dans l'ambassade puissent entendre,


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.