Présenter une ancienne pratique de méditation en Guyane française

Trois pratiquants de Falun Dafa de Guadeloupe, département français d'outre-mer dans le sud de la mer des Caraïbes, ont visité la Guyane française du 3 au 16 août 2018 afin d’y présenter l’ancien système de méditation aux habitants et aux touristes.


Située au nord du Brésil, la Guyane est le deuxième plus grand département français et le seul territoire du continent américain à faire partie d'un pays européen. Plus de 90 % du territoire est couvert de forêts tropicales denses.


Depuis la capitale Cayenne, les pratiquants ont voyagé vers l'ouest jusqu'à Saint Laurent du Maroni et Mana, puis vers le sud jusqu'à Grand Santi, Maripasoula, et New Wacapou. Ils ont rencontré des fonctionnaires et des responsables municipaux , leur ont présenté le Falun Dafa et ont organisé de nombreux événements pour enseigner les exercices.


À leur arrivée à Cayenne, les pratiquants ont rencontré le chef de cabinet du maire et le chargé de culture. Après les avoir écoutés présenter Falun Dafa, le chef de cabinet a exprimé son soutien et a souhaité qu'un site de pratique de groupe puisse être créé dans la ville. Il se rend souvent en Guadeloupe et a dit qu'il aimerait y rencontrer des pratiquants lors de son prochain voyage.


 
Des touristes apprennent les exercices du Falun Dafa à Saint Laurent du Maroni.


Après avoir quitté Cayenne le 6 août, les pratiquants se sont rendus à Saint Laurent du Maroni, la deuxième ville la plus peuplée de la Guyane française, à quatre heures de route en taxi . ils y ont rencontré le chargé de communication du maire à qui ils ont parlé des remarquables effets du Falun Dafa sur le corps et l’esprit, lui apprenant que la discipline était aujourd’hui pratiquée dans plus d'une centaine de pays. Ils l’ont également informé de la persécution du Falun Dafa en Chine. L’homme a dit qu'il remettrait les documents au maire, Léon Bertrand. Il s'est félicité de la présence de l'ancienne pratique dans cette ville et a dit qu'il aiderait à organiser des exercices de groupe.


Une annonce de l'enseignement gratuit des exercices a également été affichée par l'office du tourisme de la mairie sur leur page Facebook. Le lendemain, des touristes d'autres régions de France sont venus apprendre les exercices. Ils ont été informés sur les sites d'exercice de groupe près de leurs villes respectives afin de pouvoir y continuer la pratique. Des touristes d'Haïti et du Suriname, pays voisin de la Guyane française, ont laissé leurs coordonnées afin de recevoir des mises à jour sur les sites d'exercices de groupes dans ces pays.


 
Les pratiquants enseignent les exercices de méditation à des employés du gouvernement et des touristes.


Le lendemain, les pratiquants ont fait une démonstration des exercices pour les membres du personnel du gouvernement de la ville de Mana. Ces derniers ont fait bon accueil à la pratique spirituelle d'amélioration personnelle et une vidéo de l'événement a été affichée sur la page Internet du gouvernement municipal. Un d’entre eux a dit qu'il connaissait aussi un sénateur représentant la Guyane française et qu'il lui transmettrait les documents.

 
Pratique des exercices avec le personnel de la Mairie à Mana


Après huit heures en taxi pirogue sur le fleuve Maroni, les pratiquants sont arrivés dans la ville de Grand Santi. Ils ont rencontré le chef de cabinet du maire, également en charge de la culture, et ont présenté Falun Dafa au personnel dans leur salle polyvalente.


Puis encore 5 heures de pirogue sur le fleuve pour arriver à Maripasoula où les pratiquants ont informé les résidents locaux à propos de la pratique de méditation. Une femme nommée Hilda a manifesté sa joie de rencontrer les pratiquants et a appris les cinq séries d'exercices. Elle a pleuré tant elle était touchée par l'énergie et la détente qu'elle lui avait procurée. Elle a dit avoir lu des articles à propos du Falun Dafa dans le journal Epoch Times quand elle était à Paris, et a ajouté qu'elle espérait que la persécution en Chine prendrait bientôt fin.


 
Enseigner les exercices à des clients de l'hôtel à Maripasoula


Enfin il n'a fallu que 20 minutes pour se rendre en pirogue de Maripasoula à la dernière destination, la petite communauté de New Wacapou. Les pratiquants y ont présenté le Falun Dafa à ceux qu'ils ont rencontrés. Un jeune Amérindien et le piroguier ont appris les exercices avec un des pratiquants. Le jeune homme a manifesté son intérêt et a dit que Falun Dafa était lié au divin et qu'il avait l'intention d'en apprendre plus à ce sujet sur Internet.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.