Allemagne: Être lucide - Le maître m'a sauvé la vie

Je revenais tout juste des États-Unis. En me tenant à la table de la cuisine, j'ai senti tout à coup que quelque chose était sur le point d’arriver. Je ne pouvais plus bouger du côté droit, ni parler, et j'avais perdu le contrôle de ma vessie. Cette fausse apparence s'appelle une hémorragie cérébrale.


Je me suis allongé sur le sol de la cuisine. J'ai d'abord pensé que ça n’allait pas. J'avais des attachements, mais le Maître est contre le fait que nous quittions cette terre prématurément. Je m’en suis tenue à cette pensée.


Je voulais rejeter cette interférence, et je suis restée calme, j'ai envoyé des pensées droites, et je n'ai pas eu peur. Ma mère a compris que j'avais un problème, car je n’étais pas venue dîner. Elle a contacté mon frère et lui a demandé de passer me voir. Il m'a trouvé prostrée sur le sol. Il a immédiatement appelé une ambulance.


Je n'avais aucun doute que mon frère, étant donné ses notions humaines, voulait faire ce qui était juste. Cependant, le Maître était contre le fait qu'on m'emmène à l'hôpital, et je pensais à ce que le Maitre nous a enseigné. C'était une bataille entre le bien et le mal.


Lorsque j'ai été emmenée au centre d'urgence de l'hôpital, ma tension artérielle était extrêmement élevée. Les médecins ont eu du mal à la faire baisser.


Intuitions venant des rêves

J'étais en proie à une série de rêves à l'époque. Chaque attachement que j'avais, comme le perfectionnisme, la peur d'être seule, et un complexe d'infériorité, était utilisé par les forces anciennes pour trouver une faille. Elles essayaient de trouver une brèche qui leur permettrait de prendre ma vie.


Un rêve parlait de ma promenade dans les bois avec un chasseur. Il m'a demandé pourquoi je refusais de prendre des médicaments contre l'hypertension. J'ai supposé que les forces anciennes essayaient de me faire sentir coupable d'avoir pris des médicaments à l'hôpital. C'était un piège pour affaiblir ma volonté.


Puis, les forces anciennes se sont attaquées à mon perfectionnisme. J'avais peur de faire une erreur. J'avais toujours peur de faire quelque chose qui invalidait la norme d'un pratiquant. Je ne pouvais jamais me pardonner, donc je ne voulais pas faire d'erreur. J'avais peur d'assumer la responsabilité de tout ce que je pouvais faire de mal.


J'avais peur de toute situation qui nécessiterait un séjour à l'hôpital. Mon perfectionnisme était basé sur l'autoprotection, car je ne voulais pas faire face à l'anxiété. Je voulais m'échapper et ne plus avoir ainsi à faire face à la peur.


Si je continuais à garder un attachement quel qu’il soit, je ne serais pas parfaite et je donnerais aux forces anciennes leur chance de trouver une faille. Mais, en tant que quelqu’un qui cultive, comment pourrais-je tout faire parfaitement ? J’aurais alors atteint la plénitude et ne pourrais plus vivre sur cette terre. Mon perfectionnisme est devenu un outil pour les forces anciennes, et mon attachement à l'infériorité était toujours en jeu.


Quand je pense que les autres sont meilleurs que moi, je sais que j'aurai mauvaise conscience, ou que j'ai fait quelque chose de mal. Quand il s'agit d'érotisme, c'est quelque chose d’arrangé par les forces anciennes à différents niveaux. À mon avis, ces pensées sont erronées. Elles sont vraiment une illusion, mais elles sont si réelles qu'on pense qu'on est vraiment mauvais. Pourtant, il y a quelque chose que les forces anciennes ne peuvent pas changer, et c'est le fait de devoir rester sur cette terre pour accomplir ma promesse.


De tels rêves pourraient me faire croire que c'est la fin, que je ne réside plus sur cette terre, ou que je n'y ai jamais été, et que j'ai tout rêvé. Je suis ici sur cette terre, et c'était une illusion, bien que plutôt réelle. J'ai nié cela et je n'ai pas cru ce qu'on me disait dans ce rêve.


Dans un rêve, j'étais dans mon monde, mais j'étais dans un lit d'hôpital. Je sentais que j'étais le chef de ce monde. Mais c'était le mauvais moment pour me montrer mon monde. C'était pour que je ne veuille pas retourner sur terre. Était-ce une réalité ou une illusion ? J'ai une mission à accomplir sur cette terre.


Regarder à l’intérieur et avoir foi dans le Maître

Je ne pouvais pas marcher à ce moment-là. Alors des pratiquants m'ont rendu visite et m'ont donné un lecteur CD pour que je puisse écouter les neuf conférences de Zhuan Falun. Ils ont apporté ce dont j'avais le plus besoin. Je pouvais écouter le Fa, car je ne pouvais toujours pas lire, mais j'étais capable d'envoyer des pensées droites.


Mon état s'est amélioré et j'ai été transféré dans un service régulier. J'ai remercié le Maître de m'avoir permis de rester à l'hôpital. Pendant un certain temps, j'ai quand même utilisé un fauteuil roulant, mais je sentais que tout allait bien se passer.


Un pratiquant m'a proposé d'étudier le Fa avec moi par téléphone. Étant donné l'étude presque quotidienne du Fa, les visites des autres pratiquants et le partage, j’ai senti que je faisais partie du corps uni. J'ai fait un effort pour étudier le Fa, envoyer des pensées droites et j’ai fait une partie des exercices quotidiennement. Après un certain temps, j'ai pu faire les cinq exercices.


En écrivant cet article, j'ai réalisé que j'avais peur de la maladie ou d'être handicapée. Dans certains de mes rêves, j'étais blessée et handicapée. Cela reflétait ma peur et a été exploité.


De retour chez moi, j'ai constaté que je craignais les conflits. Je ne voulais pas avoir de conflit avec un pratiquant. Si j'étais d'un avis différent, je ne disais pas un mot. Cela a révélé une peur dans ma cultivation. Cette peur est une autre méthode du mal pour me garder handicapée, avec un sentiment de culpabilité. C'est pour m'empêcher de clarifier la vérité sur Dafa, une tâche qui est très importante pour moi.


Dans le poème du Maître, “Le cœur naturellement clair” – Je ne cessais de me souvenir de la phrase – “Le Maître guide,” qui me donnait la force de continuer.


Le Maître dit :


    La Loi sauve les êtres, le Maître guide
    Une voile se hisse, cent millions de voiles se lèvent
    Les attachements laissés de côté, le bateau allégé sera rapide
    Avec un cœur humain ordinaire et lourd, il est difficile de traverser l’océan
    Vents et nuages soudainement changent, le ciel manque de s'effondrer
    Pousser les montagnes, baratter la mer, soulever d'effroyables vagues
    Cultivez solidement Dafa et suivez de près le Maître
    Avec des attachements trop lourds, on perd la direction
    Le bateau chavire, la voile casse, on fuit pour sauver sa vie
    La boue et le sable lavés, apparaîtra la lumière dorée
    La vie et la mort ne sont pas des vantardises
    Capable ou incapable de faire, la vérité se révélera
    Quand arrivera un jour le moment attendu de la plénitude parfaite
    La vérité totalement révélée, sous le ciel la perplexité

    (“Le cœur naturellement clair,”Hong Yin( II) )


Ma peur n'a pas été éliminée, mais je ne la laisserai pas me contrôler. Je suis toujours là et je suis capable de clarifier la vérité dans ce monde. Je vis pour cela - pour accomplir mes voeux.


Traiter les autres patients avec compassion - Éliminer les émotions

Pendant mon séjour au centre de rééducation, j'ai rencontré des patients désireux d'entendre parler du Falun Dafa. Une dame âgée m'a dit que j'étais un modèle, car je pouvais marcher après très peu de temps. J'ai donné à certains d'entre eux une fleur de Lotus et je leur ai parlé du Falun Dafa, y compris comment j'ai bénéficié de cette pratique de cultivation, et comment elle m'a aidée à surmonter ma maladie.


Une femme m'a dit qu'elle ne pensait qu'à sa famille. Une autre m'a dit qu'elle était alitée et qu'aucun médecin ne pouvait l'aider.

La solitude m'enveloppait, car je ne suis pas mariée et j'ai un revenu minimal. Ainsi, j'ai peur d'être seule et je n'ai personne pour me soutenir.


Pendant que j'étais dans ce centre, j'étais souvent au bord des larmes devant le sort de certaines de ces personnes. Je voulais tous les garder dans mon cœur, car ils étaient aussi des êtres qui n'avaient pas de chance. Je dois avoir un cœur de compassion pour eux et éliminer tous les sentiments humains.


Avec le recul, je comprends que le temps est précieux. J'avais manqué quelques mois de clarification de la vérité aux gens. Je comprends que les forces anciennes veulent réussir sur le dos des autres. Je veux utiliser mon temps pour apporter la vérité à davantage d’êtres.


(Présenté lors du Fahui 2019 en Allemagne)


Traduit de l’anglais :

Germany: Being Clearheaded - Master's Fa Saved My Life

Version allemande

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.