Une femme du Heilongjiang victime de lésions cérébrales et de problèmes cardiaques après avoir été sauvagement battue par la police

Une femme de 56 ans a été reconnue atteinte de lésions cérébrales et de problèmes cardiaques après avoir été sauvagement battue par la police à la suite de son arrestation pour sa pratique du Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999 .


Mme Zhang Liping, une résidente de la ville de Qitaihe, province du Heilongjiang, a été arrêtée le 11 mars 2019 alors qu'elle distribuait des fascicules sur le Falun Gong sur un marché de producteurs.


Pour avoir refusé de révéler son nom et son adresse, la police l'a sauvagement battue et a pris de force ses empreintes digitales.


Les policiers ont claqué sa tête contre le lecteur d'empreintes digitales et lui ont ouvert les poings de force pour prendre ses empreintes digitales. Un policier a également replié ses doigts en arrière, tandis qu'un autre lui tenait les bras et les cheveux. Ses mains transpiraient sans cesse. Ils ont utilisé tant de force qu'elle avait de la difficulté à respirer et à parler et s'est presque évanouie.


Incapable de marcher, elle a été traînée par six policiers dans des toilettes et forcée à fournir un échantillon d'urine. Lorsqu'elle a refusé de signer le formulaire de consentement au test d'urine, elle a été à nouveau battue sauvagement.


Malgré son hypertension artérielle, la police l'a envoyée au centre de détention local. Elle y a été gardée pendant quelques jours, puis libérée sous caution le 15 mars, après que sa tension artérielle ait atteint le niveau dangereusement élevé de 260 mmHg.


De retour à la maison, elle a continué à ressentir des malaises sur tout le corps. Elle avait des bleus et des gonflements sur le visage et une bosse sur la tête. Elle avait également de la difficulté à s'asseoir, à se tenir debout ou même à bouger ses jambes en raison de ses blessures.


Mme Zhang a également signalé de graves étourdissements et gonflements à l'arrière de la tête. Elle avait aussi des bourdonnements dans les oreilles.


Après un examen approfondi à l'hôpital, il a été constaté qu'elle avait subi une lésion cérébrale modérée avec des caillots sanguins dans le cerveau.


En outre, son médecin a également découvert une ischémie du myocarde et une maladie coronarienne.
Le médecin a suggéré une surveillance et un traitement plus complets de son état.


15 ans d'incarcération avant la dernière arrestation

Mme Zhang a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1997. Elle a été arrêtée et condamnée à trois ans de travaux forcée pour être allée faire appel à Pékin en faveur du Falun Gong en 1999. Elle a de nouveau été arrêtée peu de temps après sa libération et écopé d’une peine de 12 ans. Elle a perdu son travail d'architecte paysagiste alors qu'elle était emprisonnée.


Après avoir été libérée en 2014, elle a été arrêtée à trois reprises pour avoir distribué des documents d'information sur le Falun Gong en 2016, 2017 et 2018. Elle a été arrêtée par la police et relâchée pour des raisons de santé à chaque fois.


Voir également :

Heilongjiang Woman Savagely Beaten by Police


Version anglaise :
Heilongjiang Woman Sustains Brain Damage and Heart Problems After Being Savagely Beaten by Police


Version chinoise :
被警察毒打-黑龙江七台河张立萍蹲坐困难

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.