Sensibiliser à propos du Falun Gong à l'occasion de la "Semaine d'Almedalen" sur l’île suédoise de Gotland.

Les pratiquants de Falun Gong ont participé à la "Semaine d'Almedalen", également connue sous le nom de "Semaine des politiques " dans le parc Almedalen, du 30 juin au 5 juillet 2019. Tenue dans la ville de Visby, sur l'île suédoise de Gotland, la semaine d'activités comprenait plus de 4 000 événements et des dizaines de milliers de personnes de divers partis politiques, médias, ONG et groupes sociaux et civils y ont participé.


Au cours de l'événement, les pratiquants ont parlé aux participants de la persécution continue du Falun Gong en Chine. Ils ont été interviewés par les médias et se sont entretenus avec des personnalités politiques et des groupes de la société civile pour les sensibiliser à la persécution qui sévit depuis 20 ans en Chine. Beaucoup plus de gens ont ainsi appris la brutalité qui continue à sévir en Chine.


 
 
Les pratiquants de Falun Gong font la démonstration des cinq séries d'exercices et organisent chaque jour des débats sur les questions chinoises pendant la semaine d'activités.

Rassemblements chaque jour à midi pour attirer l’attention sur la persécution

Les pratiquants ont organisé un rassemblement d’une heure chaque jour à midi sur Donners Plats pour aider les participants à comprendre l'histoire des violations des droits de l'homme commises par le régime communiste chinois. Ils ont également projeté le documentaire "Letter from Masanjia", qui a attiré plus de 200 spectateurs. De nombreuses personnes ont été émues par la gentillesse et la résilience des pratiquants tout au long de cette persécution acharnée.


 
Lotta Johnsson Fornarve (à droite), membre du Parlement suédois, prend la parole lors du rassemblement du Falun Gong.


Lotta Johnsson Fornarve, deuxième vice-président du parlement suédois, s'est rendu au rassemblement le 5 juillet 2019 pour défendre le Falun Gong. Mme Fornarve a présenté le rapport publié par le Tribunal chinois, un tribunal populaire indépendant, le 17 juin 2019. Le rapport indique que les pratiquants du Falun Gong en Chine ont été pris pour cible par le régime chinois pour leurs organes, prélevés contre leur gré pendant qu'ils étaient encore vivants, pour des transplantations d'organes.


Elle a également déclaré que les représentants chinois avec lesquels elle s'est entretenue ont tous nié ces allégations. Elle a suivi les atrocités de prélèvement d'organes sur des prisonniers d'opinion encore vivants. Elle a également rencontré des enquêteurs, des médecins, des militants des droits de la personne et des avocats, qui lui ont fourni de nombreuses preuves du commerce illégal d'organes qui existe en Chine. Elle a présenté une motion au Parlement suédois pour condamner les violations des droits de l'homme commises par la Chine et exhorter Pékin à autoriser des enquêteurs indépendants à aller faire des recherches en Chine.


 
Ann-Sofie Alm Membre du Parlement suédois


Ann-Sofie Alm, députée, est venue au stand du Falun Gong pour manifester son soutien. Elle a dit qu'elle avait lu le jugement final du Tribunal chinois et que plus de gens devraient y prêter attention. De nombreux témoins ont témoigné devant le tribunal que les délais d'attente pour les transplantations d'organes étaient inexplicablement courts en Chine. Il a également été dit que les hôpitaux de transplantation d'organes sont situés très près des grandes prisons, où de nombreux prisonniers d'opinion sont incarcérés. Selon elle, ce n'est certainement pas une coïncidence, mais un crime horrible. Elle a estimé que le gouvernement suédois devrait organiser une conversation avec Pékin à ce sujet, car de tels crimes sont tout à fait inacceptables.


Alm a parlé de la persécution sur sa page de médias sociaux et a déclaré que de tels crimes maléfiques ne devraient pas être négligés.


Les tentatives du PCC pour empêcher les pratiquants de s'exprimer

Pendant la Semaine des politiques, l'ambassade de Chine a organisé une activité, la Journée de la Chine, pour promouvoir les affirmations du régime selon lesquelles le bilan de la Chine en matière de droits humains n'a jamais été meilleur. Les pratiquants de Falun Gong ont organisé une manifestation lors de l'ouverture de l'événement et présenté des affiches détaillant les tortures qu'ils ont subies pendant la persécution. Beaucoup d'invités ont quitté l'événement de l'ambassade et sont venus demander des informations sur la persécution aux pratiquants.


 
 
Manifestation des pratiquants de Falun Gong devant l'événement de la Journée de la Chine, organisée par l'ambassade de Chine.


L'ambassade de Chine a demandé à la police suédoise d'expulser les manifestants. La police a refusé, disant que c'était la semaine de la démocratie et que chacun avait le droit légal d'exprimer son opinion.


Les spectateurs du documentaire ont été émus aux larmes

 
Un article dans le Svenska Dagbladet parle du film documentaire Letter from Masanjia.


Le documentaire Letter from Masanjia a été projeté au cours de cette manifestation d'une semaine et des experts des droits de l'homme en Chine étaient présents pour répondre aux questions. Fornarve et Alm sont toutes deux venues voir l'histoire d'un pratiquant de Falun Gong qui a été torturé dans un camp de travail forcé pour avoir refusé d'abandonner sa foi. Beaucoup de spectateurs ont pleuré pendant le film. La discussion qui a suivi a été animée et a porté sur la promotion de la gratuité de l'information en Chine et la prévention de l'infiltration de Pékin en Suède.


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.