Les victimes des 20 ans de persécution commémorées près du Fleuve Hudson

Il y a vingt ans, le 20 juillet 1999, l'ancien dictateur chinois Jiang Zemin et son régime ont lancé la persécution brutale du Falun Gong. Le Falun Gong est une pratique de raffinement du corps et de l'esprit qui a rapidement gagné en popularité en Chine dans les années 1990. Des pratiquants ont été emprisonnés illégalement, torturés et beaucoup ont été tués pour leurs organes. Néanmoins, les pratiquants en Chine ont tenu bon et maintenu leur foi malgré les dangers auxquels ils sont confrontés quotidiennement.


Des centaines de pratiquants de Falun Gong de la région de New York sont venus assister à un rassemblement et à une veillée aux chandelles en face du consulat chinois le lundi 15 juillet 2019, au bord du fleuve Hudson. Plusieurs participants au rassemblement ont évoqué les horreurs qu'ils avaient subies en Chine et ont appelé à mettre fin aux persécutions. À la tombée de la nuit, ils ont organisé une veillée aux chandelles à la mémoire de ceux qui ont trouvé la mort sous la persécution.


 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les pratiquants de Falun Gong se rassemblent en face du consulat chinois à New York pour protester contre la persécution des pratiquants en Chine qui dure depuis 20 ans. On peut lire sur une bannière : "Mettre fin à 20 ans de persécution du Falun Gong."


Le Parti communiste chinois (PCC) a utilisé les méthodes de torture les plus brutales pour tenter d'empêcher les pratiquants de maintenir leur foi. Minghui a rendu compte de 4 326 décès vérifiés, mais en raison de la censure et de la gravité de la persécution, le nombre de morts risque d' être beaucoup plus élevé.


Deux pratiquants qui ont pris la parole lors du rassemblement ont demandé au PCC de libérer les membres de leur famille qui sont emprisonnés en Chine et torturés pour ne pas avoir abandonné le Falun Gong.


Une autre pratiquante, Mme Han Yu, a décrit comment son père, M. Han Junqing, est mort deux mois après avoir été envoyé dans un centre de détention. Mme Han a vu les restes de son père, et comment il avait une longue incision de la gorge à l'abdomen suturée grossièrement. Ses organes avaient été prélevés pour une greffe. Le prélèvement d'organe a été effectué contre son gré et de son vivant.


Après la tombée de la nuit, les pratiquants se sont assis en silence, tenant des bougies et des fleurs de lotus lumineuses pour pleurer ceux décédés sous la persécution. La veillée était encadrée par une immense banderole à l'arrière sur laquelle on pouvait lire "Stop à la persécution du Falun Gong en Chine". Des bougies à l'avant du rassemblement étaient disposées pour former les caractères chinois Zheng Fa ou "Fa juste ".


Appeler le dirigeant du PCC à dissoudre le parti

Mme Yi Rong, présidente du Centre de service mondial pour quitter le PCC, a pris la parole lors du rassemblement. Elle a dit que de nombreux pratiquants sont morts au cours des 20 dernières années en raison de la torture brutale. Le PCC a également prélevé systématiquement des organes pour la transplantation sur des pratiquants non consentants qui se trouvaient incarcérés pour leur croyance.


 
Mme Yi Rong, présidente du Centre de service mondial pour quitter le PCC.

Mme Yi a demandé à ceux qui ont participé à la persécution des pratiquants de démissionner du PCC et de tous les organismes qui lui sont affiliés. Elle a dit qu'ils devraient également exposer les crimes qu'ils avaient commis pour le PCC. Ce qui était pour eux la seule façon de se racheter. Elle a également appelé l'actuel dirigeant du PCC, Xi Jinping, à dissoudre le Parti communiste, car il a commis trop de crimes innommables.


Le Jour du Jugement pour le PCC approche à grands pas

Wang Zhiyuan, président de l'Organisation mondiale d'enquête sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG), a déclaré que Jiang et son régime ont commis des crimes de génocide. Les atrocités de prélèvement d'organes à vif sur des pratiquants de Falun Gong ont été un fléau nouveau dans l'histoire humaine.


 
Wang Zhiyuan, président de l'Organisation mondiale d'enquête sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG) et ancien chercheur à la Harvard Medical School.


Le Dr Wang a déclaré que le dernier rapport d'enquête de la WOIPFG indique que le prélèvement d'organes sur les pratiquants de Falun Gong non consentants continue.


“Le PCC a massacré sa population dans tout le pays depuis la fin de 1999 et réalisé d'énormes profits. L'ampleur du mal est indescriptible ", a dit M. Wang, " un jour le PCC devra faire face à la justice pour ses crimes de génocide contre le Falun Gong ".


Les gens attendent la fin de la persécution

Le commentateur politique américain Li Tianxiao a déclaré que les gens sont tout à fait prêts à mettre fin à la persécution. La WOIPFG a recueilli des preuves de l'implication de Jiang dans les crimes contre le Falun Gong. Le 17 juin 2019, un tribunal indépendant basé à Londres a statué que des crimes contre l'humanité sous forme de détention illégale, de torture, de prélèvement forcé d'organes et de meurtre de prisonniers d'opinion ont été commis en Chine. Le jugement a conclu que le commerce illicite d'organes en Chine vise spécifiquement les pratiquants du Falun Gong.


 
Le commentateur politique américain Li Tianxiao

M. Li a déclaré que le département d'État américain avait créé une commission sur les droits inaliénables et qu'il allait commencer à enquêter sur les violations des droits humains commises par le PCC. "Les gens sont prêts à juger les coupables de la persécution et veulent que justice soit faite."


Neuf Chinois courageux qui ont quitté le PCC et ses organisations affiliées ont participé au rassemblement pour manifester leur soutien. Ils voulaient démontrer qu'ils n'étaient pas d'accord avec les crimes commis par le PCC et qu'ils ne voulaient pas en faire partie..

 
Neuf chinois ont ouvertement déclaré démissionner du PCC.


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.