Quelques mots sur l'histoire du Swastika

Le terme swastika vient du sanscrit swastikah, qui veut dire « de bon augure ». La première partie du mot, swasti, peut être divisée en deux : su (bon; bien), et asti (est) La partie astikah veut tout simplement dire « être ». Il est associé à tout ce qui est propice. En tant que symbole, le swastika se retrouve dans la plupart des cultures de la planète et ce, sur plusieurs millénaires. Un des plus anciens exemples connus a été découvert sur la fresque d’une grotte paléolithique, il y a au moins 10’000 ans.


En Asie, on peut observer sa présence sur un grand nombre de statues de Bouddha. Il représente le cœur de Bouddha et l’immensité de sa compassion. Lorsque le Bouddhisme fut introduit d’Inde en Chine, il y a environ 2000 ans, les Chinois adoptèrent le swastika avec sa signification de bon augure et ils le firent correspondre au caractère chinois wan qui signifie « dix mille » et renvoie à l’idée d’infini.


Ce symbole était connu des tribus germaniques comme « la croix de Thor ». Il est intéressant de noter que les Nazis ne se sont pas servis de cette expression pour le désigner bien qu’elle fasse partie de l’histoire allemande, mais qu’ils se sont appropriés le terme indien de swastika. La Croix de Thor fut importée très tôt en Angleterre par des colons scandinaves, au Lincolnshire et au Yorkshire.


The Epoch Times


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.