Un patient de quarante ans souffrant d’ostéoporose recouvre la santé après avoir entrepris la pratique et défend le Falun Gong

Je souffrais de rhumatismes, de maladie cardiaque, d’hépatite, d’anémie, de trachéite et de beaucoup d'autres sortes de maladies qui exigeaient que je prenne des médicaments quotidiennement pendant beaucoup d'années. Suite aux effets secondaires des médicaments, j'ai développé de l'ostéoporose. L'ostéoporose est devenue si grave que j'ai eu cinq fractures de suite dans une courte période. J’ai été alité et je marchais avec des béquilles. Puis j’ai eu une autre fracture. Cette fois c’était la fracture du tibia. Le médecin a utilisé des goupilles pour relier mon tibia rompu. Suite aux maladies multiples et aux opérations, mon corps était constamment dans une douleur extrême. J’avais l’impression qu’il aurait mieux valu que je sois mort.

Lorsqu’il semblait n’y avoir aucun espoir, quelqu’un m’a présenté le Falun Gong. J’ai pensé que c’était la meilleure chose qui m’arrivait, j’ai donc décidé d’apprendre les cinq exercices du Falun Gong. J'ai eu un souci concernant la méditation assise du Falun Gong, puisqu'elle exige de s'asseoir avec les jambes croisées l'une sur l'autre (une position également connue sous le nom de position de lotus.) Afin de bien faire la méditation, j'ai décidé de me faire enlever les goupilles de mon tibia. Lors de l'évaluation initiale pour la chirurgie, le docteur a pris une radio de mes jambes et a constaté que mon tibia s’était déjà aplati et avait commencé à montrer des signes de nécrose osseuse. Il m'a dit que je n’allais pas pouvoir marcher si les goupilles étaient enlevées. Le chef de l'hôpital dit, "dans votre état, vous devriez attendre au moins un an avant que nous puissions sans risque enlever les goupilles de votre tibia."

A mon retour de l’hôpital, j’ai décidé que je ne passerai pas le reste de ma vie à marcher avec des béquilles, j’ai donc décidé de mettre tout mon espoir dans le Falun Gong. J’ai commencé à étudier les livres du Falun Gong et à apprendre les cinq exercices du Falun Gong y compris la méditation assise. J’ai placé mes jambes l’une sur l’autre pour pratiquer la méditation assise. J’ai tout de suite senti les goupilles de mon tibia s’écraser contre ma chair. La douleur m’a fait trembler comme une feuille. Les larmes et la sueur coulait sur mon visage et ont trempé ma chemise. J'ai pratiqué la méditation en position du lotus pendant dix minutes, bien que cela m’ait semblé durer dix ans. Le jour suivant avant de commencer à pratiquer la méditation, j'ai dit au Maître dans mon esprit, "Maître, je ne pense pas que je puisse supporter la douleur. Pourriez-vous m’aider s’il vous plaît et soulager la douleur?" Alors un miracle s'est produit. Je n'ai senti aucune douleur quand j'ai commencé la méditation. J’étais plein de joie. C’était un signe que Maître me traitait comme un disciple!

Mais cinq minutes plus tard mes jambes ont commencé à faire mal. Cette fois-ci j’ai été capable de faire la méditation assise pendant 15 minutes. Tranquillement j’ai continué à augmenter la durée de l’exercice de méditation. Trois mois plus tard, j’étais capable de faire la méditation assise dans la position du lotus pendant 30 minutes. Durant ces trois mois, ma santé physique s’est améliorée d’une façon étonnante. J'ai à peine dû utiliser les béquilles pour me déplacer à la maison. Je pouvais me déplacer en appuyant mes mains sur le mur. J’ai senti que les goupilles de mon tibia disparaissaient lentement parce que je sentais moins de douleur dans mes jambes. En fait, la douleur que j'avais l'habitude de sentir partout dans mon corps avait diminué.

Alors je suis retourné à l’hôpital trois mois plus tard. Après le résultat de la radio, le chef de l'hôpital était étonné de mon amélioration. Il a demandé, "prenez-vous un élixir venant du ciel ou quoi? Comment avez-vous pu récupérer des fractures si rapidement? La radio que nous avons prise aujourd’hui a l’air de provenir d'une personne différente!" Il m’a expliqué que la structure en filet de poissons dans mes os due à mon ostéoporose avait disparu. Il semblait que je ne souffrais plus d'ostéoporose. Mes os n'étaient plus aplatis. Puis il m’a dit qu’il pouvait maintenant m’enlever les goupilles puisque je n’en avais plus besoin. Il savait que j’avais été un patient régulier de l'hôpital pendant des années aussi il a été surpris de ma guérison remarquable. Il m'a demandé mon secret et je lui ai dit que c'était le Falun Gong. Lui et d'autres médecins de l'hôpital ont été très impressionnés.

J’ai continué à pratiquer les exercices du Falun Gong et à étudier les livres du Falun Gong. Six mois plus tard je me suis débarrassé des béquilles. Au début, je devais marcher avec deux béquilles. Puis je n’en avais plus qu’une. Au bout de six mois, je pouvais marcher sans béquilles. Ma santé s’était améliorée très rapidement. J’ai commencé à souffrir d'arthrite rhumatismale à 17 ans et cela m’a hanté pendant 40 ans avant de commencer à pratiquer le Falun Gong. J’avais oublié ce que c’était que de vivre sans douleur. Maintenant grâce au Falun Gong, je peux mener une vie parfaitement saine. Je peux vous dire sans exagération que le Falun Gong m'a vraiment donné une nouvelle vie.

C’est pourquoi j’ai senti que je devais parler pour le Falun Gong lorsque Jiang Zemin a commencé à persécuter ouvertement les pratiquants du Falun Gong et à diffamer Maître le 20 juillet 1999. Je ne suis pas le seul à me sentir comme ça. Les pratiquants et moi-même avons pensé que la moindre des choses à faire était d’aller à Beijing pour partager nos propres expériences de pratiquer le Falun Gong avec les autorités qui écouteraient peut être et enlèveraient l’injustice portée contre le Falun Gong et le Maître. Un pratiquant et moi sommes partis à Beijing pour clarifier la vérité sur le Falun Gong au Bureau d’Appel de l’Etat. Cependant, ce n’est que lorsque nous sommes arrivés à Beijing que nous avons réalisé que personne au gouvernement n’écouterait la vérité. Privés de nos droits constitutionnels pour faire appel, nous avons affiché des affiches et des bannières contenant des faits importants au sujet du Falun Gong sur la Place Tian-An-men. Après avoir terminé notre travail et alors que nous étions prêt a partir de la Place Tian-An-men, la police surveillant la Place Tian-An-men nous a arrêté et questionné, « Pensez-vous que le Falun Gong est bon? » Nous avons tous deux répondit « Oui, bien sur que le Falun Gong est bon. » Nous avons tout de suite été arrêtés et jetés dans la voiture de police. Lorsque nous quittions la Place Tian-An-men, on entendait des voix fortes et claires partout sur la place: "Falun Dafa est bon!" "Falun Dafa est droit!" "Rétablissez le bon nom de notre Maître!" C'était une vue magnifique à voir!

La police de la Place Tian-An-men a vérifié nos billets de train et a découvert d’où nous venions. Ils nous ont donc transféré au bureau de notre ville à Beijing. Après nous avoir renvoyé, la police locale a extorqué 4,000 yuans à ma fille pour ma remise en liberté.

Lors de la Nouvelle Année Chinoise en 2004, la police en civil qui patrouillait les rues m'a trouvé affichant des prospectus contenant des faits importants sur le Falun Gong et m'a arrêté. Ils m'ont amené au commissariat et m’ont demandé mon nom et mon adresse. Je ne leur ai pas fourni mon information personnelle et je leur ai clarifié la vérité au sujet du Falun Gong. Je leur ai dit combien j'avais bénéficié de la pratique du Falun Gong. Quelques policiers ont accepté la vérité au sujet du Falun Gong et étaient très polis envers moi. D'autres se sont fâchés et m’ont crié après.

Tout en discutant de ce qu’ils feraient de moi, l’assistant chef du commissariat de police m’a reconnu. Il savait que j’étais un citoyen honnête et respectueux des lois. Il me connaissait également avant que je commence à pratiquer le Falun Gong et savait combien le Falun Gong avait amélioré ma santé et ma moralité. Il a insisté qu'ils me libèrent immédiatement. Donc je suis retourné à la maison sans risque et j’ai pu continuer mon travail de clarification de la vérité.

Traduit de l’anglais au Canada le 9 mars 2005


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.