Histoires de la Chine ancienne : L'histoire du " pont de la bonne personne"

Il était une fois, un maître de fengshui qui voyageait vers la montagne Qiongnong, un endroit renommé et longtemps admiré par les Taoïstes – ceux qui cultivent dans le Tao ou la Voie. C'était une journée torride d'été avec un soleil éclatant. Le maître de fengshui descendit de la montagne et marcha jusqu'en un lieu nommé " Fontaine des Deux Genoux." Il arriva alors aux abords d'une petite maison située à l'entrée de la ville. Il suait et avait très soif, et il ne pouvait plus supporter cela plus longtemps. Soudain il aperçut une vieille femme et la pria prestement de lui donner un peu d'eau à boire. La vieille femme lui dit qu'elle allait faire bouillir un peu d'eau immédiatement et lui demanda de bien vouloir attendre un moment. Le maître de fengshui était impatient d'étancher sa soif aussi il répliqua, "Je me contenterais de l'eau fraîche dans la grosse jarre derrière votre porte." Ayant dit cela, il prit la louche afin de recueillir l'eau froide. La vieille dame se retourna, saisit une poignée de paillettes de riz, et la jeta dans la grosse jarre d'eau. Le maître de fengshui en fut mécontent mais ne jugea pas qu'il fût approprié de perdre son calme. Après qu'il eut recueillit l'eau dans la louche, patiemment il souffla le riz avant de boire. Après qu'il eut fini de boire l'eau, il commença à parler avec la vieille dame à propos des maîtres de fengshui. La vieille dame lui demanda de l'aider à sélectionner un bon endroit pour la construction d'une nouvelle maison. Le maître de fengshui était fâché après la vieille dame à cause des paillettes de riz versées dans son eau. Aussi il sélectionna exprès un endroit qui mènerait la famille à de mauvais résultats selon les principes du fengshui et lui dit exactement comment la maison devrait être orientée. Puis il partit.

Des années plus tard, le maître de fengshui revint à la montagne. Il vit une nouvelle maison respectable à l'endroit ou il avait indiqué à la vieille dame des années plus tôt de construire, mais il n'était pas sûr de qui vivait là. A cet instant la vieille dame sortit de la maison. Elle reconnut le maître de fengshui et l'invita chaleureusement à entrer s'asseoir à l'intérieur. Elle dit : "Nous avons de la chance que vous nous ayez donné ces instructions afin de construire une bonne maison. Depuis lors, notre ferme va très bien. Tous les membres de la famille sont heureux et en bonne santé. Notre vie est très belle. Nous avons toujours voulu vous retrouver et vous remercier. A notre grande surprise, vous êtes ici de nouveau." Puis elle prépara un banquet en son honneur. Elle recommanda à toute sa famille de le remercier personnellement l'un après l'autre. Le maître de fengshui était confus. Il se sentit mal au sujet de ce qu'il avait fait avant puis s'apaisa. La vieille dame lui dit alors, "Les gens qui comme nous vivent dans les montagnes traitent les invités avec gentillesse et honnêteté. Je me souviens que la dernière fois que vous êtes venu, je n'avais pas fait bouillir de thé ou d'eau pour vous. Vous avez eu la bonté de boire l'eau froide à la place. Je me suis soudainement inquiété que vous puissiez être malade pour avoir bu autant d'eau froide alors que vous aviez si chaud, que vous étiez si transpirant et que vous aviez du mal à retrouver votre respiration. Aussi ai-je jeté des paillettes de riz dans l'eau. Ainsi, vous avez du souffler les paillettes de riz et boire l'eau plus doucement. Je suis navré de ne pas vous en avoir expliqué la raison à ce moment là. Je ne voulais pas vous embarrasser." Son explication rendit le maître de fengshui encore plus honteux. Il se sentit mal d'avoir rétribué sa bonté avec la méchanceté la première fois qu'ils s'étaient rencontrés. Aussi il lui raconta ce qu'il avait fait et lui dit, " En fait, le fengshui ne fonctionne pas toujours. Ce qui est toujours vrai est que la bonne volonté est récompensée avec du bien et le dur travail sera reconnu. A l'avenir je vais rectifier mon comportement et devenir une personne bienveillante et honnête comme vous." Il donna alors l'argent pour construire un petit pont tout près de là et l'appela " le pont de la bonne personne. "

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.