Histoire de l'Histoire : Les gens droits n'attendent aucune reconnaissance

Le 1 octobre 2006 à 3 heures 45

Mo Zi, également nommé Ju, était le fondateur de l’école de pensée moïste pendant les Périodes du printemps et de l’automne et des Etats guerriers en Chine. Il préconisait l’harmonie et l’égalité entre les hommes et s’opposait à l’invasion et à la guerre. Mo Zi souhaitait sauver le monde du danger et maintenir la droiture. Il croyait que seule la droiture pouvait bénéficier aux peuples et aux nations. Il voyageait dans tous les états comme un moine ascétique. Il essayait de son mieux non seulement de préconiser sa doctrine et ses pensées mais aussi d’empêcher toute chose non droite de se produire.

Un charpentier réputé nommé Gong Shuban fabriqua une échelle pour l’état de Chu permettant d' escalader le mur d’une ville. Le roi de Chu avait planifié d’utiliser l’arme pour attaquer l’état de Song. À cette époque, Mo Zi vivait dans l’état de Lu. Après avoir appris la nouvelle, il se mit immédiatement en route pour la capitale de Chu. Il marcha 10 jours et 10 nuits pour s'y rendre. Il appela alors Gong Shuban. Mo Zi dit à Gong Shuban : " Quelqu’un du nord m’a insulté. Je veux que tu le tue pour moi. Permet moi s’il te plait de te payer 10 grammes d’or comme récompense. "

Gong Shuban était mécontent et dit : J’agis avec droiture et ne tue jamais les gens de mon plein gré. "


Mo Zi se leva, le salua et lui dit : "J’ai entendu dire que tu avais fais une échelle permettant d' attaquer l’état de Song. Qu’est que l’état de Song a fait de mal ? L’état de Chu a déjà de vastes terres mais une population insuffisante. Tu vas sacrifier ta population insuffisante pour gagner plus de terre, que tu possèdes déjà en excès. C'est imprudent d'agir ainsi. L’état de Song n’a rien fait qui mérite l’attaque. Il n’est pas bienveillant d’envahir Song. Tu comprends le principe mais tu n’essaies pas d’arrêter la chose non droite. C’est antipatriotique. Tu dis que tu n’as jamais tué quelqu’un de plein gré mais tu vas tuer chaque personne de Song. Tu es en réalité un imprudent. »

Gong Shuban fut d’accord avec ce que Mo Zi avait dit. Mais il avait déjà promis d’aider le roi de Chu à attaquer Song. Sur la demande de Mo Zi, il accepta de présenter Mo Zi au roi de Chu.

Lorsqu’il rencontra le roi de Chu, Mo Zi lui parla des principes cardinaux de la droiture. Le roi accepta les principes. Mais il déclara néanmoins : " Gong Shuban ayant fabriqué l’échelle pour moi, je dois attaquer Song. "

Mo Zi retira sa ceinture et la disposa en cercle symbolisant le mur d’une ville. Il utilisa quelques petits morceaux de bois pour représenter les outils pour garder la ville. Gong Shuban essaya plusieurs stratégies et tactiques pour monter les attaques mais Mo Zi réussit à repousser chaque attaque. Gong Shuban dut admettre la défaite à la fin.

Mais il dit : " Je connais une nouvelle tactique pour te vaincre mais je ne veux pas te la révéler."

Mo Zi dit : "Je connais déjà ta nouvelle tactique mais je ne veux pas te la dire non plus. "

Le roi leur demanda de quoi ils avaient parlé. Mo Zi dit : " Gong Shuban veut me tuer. Si je meurs, il pense qu'il n'existera plus personne pouvant aider Song à se defendre. Cependant, j’ai envoyé trois cent de mes élèves à Song. Ils ont déjà pris les armes pour défendre la ville. Ils sont bien préparés pour ton attaque. Donc même si tu me tues, tu ne peux pas tuer tous ceux qui connaissent mes tactiques de défense. Par conséquent, Chu ne sera toujours pas capable de vaincre Song. "

Mo Zi réussit à dissuader le roi de Chu d’attaquer Song. Puis il reprit sa route pour Lu. Sur son chemin de retour, il pleuvait dru quant il traversa l’état de Song. Il voulut s'abriter de la pluie dans la ville. Mais les gardes ne lui permirent pas d'entrer. Personne là bas ne savait qu’il venait de sauver Song du désastre. Les gens de l’état de Song avaient une grosse dette envers Mo Zi mais il ne vint jamais à l’esprit de Mo Zi d’obtenir la reconnaissance de Song.

Traduit de : http://www.zhengjian.org/zj/articles/2006/9/12/39894.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.