En pratiquant le Falun Gong, une patiente atteinte d'un cancer du poumon en phase terminale reprend goût à la vie

La Loi fait des miracles et me donne une nouvelle vie !

Grâce aux arrangements de notre bienveillant Maître, j’ai eu la grande chance de connaitre Falun Dafa au printemps 1998.

A l’âge de 45 ans, j’ai commencé à cracher du sang en toussant et j’ai fini par être alitée. Mon mari et mes fils à tour de rôle m’ont portée sur le dos et m’ont amenée en train dans la ville de Harbin. A l’hôpital Tumor de Harbin, on m'a diagnostiqué un cancer du poumon en phase terminale. Les spécialistes de l’hôpital ont dit à ma famille que j’allais mourir et qu’ils devraient commencer à préparer mes funérailles.

Au retour de la ville de Harbin, ma famille a commencé à préparer les habits que je porterais dans le cercueil et à préparer mes funérailles. A cette époque, j'agonisais dans mon lit ! Je voyais souvent les membres de la famille décédées passer devant mes yeux et me prier de les suivre. J’étais à moitié morte et effrayée ma famille préférait sortir de ma chambre.

C’était un an avant le 20 juillet 1999, aussi le Parti communiste chinois n’avait pas encore commencé à réprimer le Falun Gong. Il y avait un site de pratique du Falun Gong dans mon village mais il se trouvait très loin de la maison. Etrangement j’entendais la musique des exercices du Falun Gong à la fois pendant les heures de la pratique du matin et du soir. Finalement j’ai dis à mon mari : « Je veux pratiquer le Falun Gong, moi aussi ! » Mon mari et mes fils n’étaient pas d’accord mais j’ai insisté en disant que je voulais apprendre le Falun Gong.

Les gens ont dit à mon mari : « Pourquoi n’accèdes-tu pas à son désir ? Elle est entrain de mourir. Laisse-la faire ce qu’elle veut ! » Avec l’aide de mon mari j’ai marché doucement jusqu’au site de pratique du Falun Gong. C’était vraiment curieux qu’une personne si peu intelligente et peu éduquée que moi ait pu apprendre les cinq séries d’exercices en les imitant.

Au début l’assistant bénévole du Falun Gong était la seule personne qui étudiait la Loi (Fa) avec moi. Toutes les autres personnes me fuyaient à cause de l’odeur que je dégageais. Comme je venais de connaître la Loi, Maître était entrain de nettoyer mon corps. En conséquence, une puanteur se dégageait de mon corps. En outre, je toussais et crachais du sang et des caillots de sang tous les jours pendant que j’étudiais la Loi. Les premiers jours, mon mari ou mes fils devaient m’accompagner quand j’allais étudier la Loi ou pratiquer les exercices de peur qu’un malheur ne m’arrive. A la surprise de tous aucun malheur n’est arrivé. Au contraire, je devenais chaque jour plus forte et me sentais de mieux en mieux jour après jour. Au début je sentais une douleur atroce aux poumons et je crachais du sang et des caillots de sang tous les jours, mais je continuais à me dire que c’est Maître qui élimine mon karma ! Ce n’était pas une maladie mais du karma que j’ai créé pendant des vies et des vies ! Environ un mois plus tard la douleur à commencé à s’estomper peu à peu.

La fréquence de la douleur et de la toux diminuaient de jour en jour. Plus tard, le sang et les caillots de sang furent remplacés par du pus et un liquide vert. A un certain moment alors que Maître nettoyait mon corps, je ne suis plus arrivée à manger pendant plusieurs jours à la file, mais je n’avais pas faim du tout au contraire je me sentais très revigorée et je continuais la pratiquer les exercices et à étudier la Loi avec les compagnons de pratique.

Trois mois sont passés rapidement. Mon mari et mes fils avaient projeté d’aller travailler à l’extérieur de la ville pour subvenir aux besoins de la famille, après mes funérailles. Comme je ne suis pas morte et que je me sentais mieux chaque jour mes fils ont décidé de retourner travailler ! Puis mon mari a décidé de ne plus rester avec moi à la maison et s’est demandé s’il ne devait pas aller travailler lui aussi. Il avait toujours peur que je ne meurs pendant son absence. D’un autre côté, bientôt nous allions manquer d’argent s’il n’y avait pas de rentrée d’argents. Mon mari travaillait comme ouvrier non qualifié et il n’avait pas beaucoup d’économie. IlL a hésité pendant très longtemps avant de se décider de me ramener à l’hôpital pour un autre examen. A sa grande surprise la radio a montré que ma tumeur avait disparu et que j’étais aussi saine qu’une nouvelle personne ! C’était une pure bénédiction pour mon mari. Maintenant il savait qu’il pouvait me laisser seule à la maison pour aller travailler. A partir de ce moment là ils partaient en été et revenaient en hiver chaque année. Pendant leur absence je m’occupais de mon petit fils qui allait à l’école élémentaire.

Dans ma ville natale les gens quand ils me voient parle de moi comme d’une miraculée. Je devais mourir d’un jour à l’autre, mais je suis toujours en vie et en bonne santé ! Je sais que c’est le miraculeux Falun Gong qui m’a sauvée. C’est notre bienveillant et révéré Maître qui a sauvé ma vie ! C’est la Loi et Maître qui m’ont donné une nouvelle vie !

Sauver les êtres avec des pensées et des actions droites

En étudiant la Loi de plus en plus j’ai compris ce qu’être un pratiquant de la période de la Rectification de la Loi signifie. Chaque pratiquant est une particule de la Loi, inséparable de la Loi. Nous devons non seulement nous cultiver mais nous devons aussi clarifier la vérité pour sauver les êtres ! Mais je vis dans un village de fermiers. Je n’avais jamais distribué des dépliants de clarification ou d’autres matériels, et je ne sais pas non plus écrire de courts messages de clarification. Je suis loin d’être bavarde. Depuis que je suis petite j’ai toujours eu du mal à m’exprimer.

Que faire? Je me sentais coupable de laisser tomber Maître et la Loi. Un compagnon de pratique m’a dit de ne pas être anxieuse. Elle a dit que je pouvais commencer par partager avec les gens ma propre histoire de pratique du Falun Gong et les aider à comprendre que le Falun Gong est vraiment merveilleux. Une fois que j’aurais aidé les gens à avoir une bonne compréhension du Falun Gong il sera temps de les persuader de démissionner du Parti communiste chinois, de la Ligue des Jeunes et des Jeunes pionniers.
Comme je suis analphabète et que je ne sais pas écrire, j’ai demandé à un compagnon de pratique de me donner un article sur la démission du Parti communiste chinois, la Ligue de jeunesse et des Jeunes pionniers afin que je puisse montrer aux personnes prédestinées dans les occasions appropriées l’importance de couper tout lien avec le parti pervers. De nombreuses personnes ont ainsi accepté de briser le lien qui les unit au Parti. Un jour je suis allée chez ma petite sœur qui construisait une nouvelle maison pour lui faire à manger. Avant de lui rendre visite, j’ai émis les pensées droites pour éliminer toute les interférences et les éléments de la perversité afin que quand l’occasion se présentera pour moi de clarifier la vérité la vérité, son côté qui sait ne soit pas entravé par les interférences. Alors que nous cuisinions ensemble, je lui ai conseillée de rompre tous liens avec le Parti communiste et elle a accepté immédiatement.

Cette nuit alors que j’étais à moitié endormie j’ai vu Maître me dire : « Tu vois, tu n’es pas venue en vain, même si ce n’est qu’une seule personne qui a démissionné du Parti communiste ! » En effet, si j’ai aidé une personne à quitter le Parti et que vous aidez une autre personne, tous les pratiquants ensemble aideront de nombreuses personnes à démissionner du Parti et c’est sûr que de plus en plus de personnes seront sauvées. Je continuerai à faire de sorte que la Loi et Maître soient imperméables à tous obstacles et ferai les trois choses qu’un pratiquant doit faire dans la période de la Rectification de la Loi.

Bien sûr, parfois je ne suis pas aussi vigilante en ce qui concerne mon xinxing. Quand j’ai du mal à garder mon calme ou à maintenir le standard d’un pratiquant concernant mon xinxing, parfois Maitre me donne des indices à travers mon petit fils qui va dire : « Tu dis que tu es une pratiquante du Falun Gong mais tu n’es pas tolérante ! Pourquoi tu te chamailles toujours avec les autres ? Assieds toi en double lotus et regarde soigneusement en toi afin d’identifier tes attachements ! »

Il n’y a pas si longtemps que ça j’ai fait un rêve dans lequel Maître habillé en costume est venu me dire : « Il ne reste plus beaucoup de temps. Dépêches-toi de te débarrasser des notions des gens ordinaires ! Sois plus diligente dans la Loi ! » Quand je me suis réveillée j’ai été très motivée ! Je garderai en moi les mots de Maître et je cultiverai solidement, je serai diligente et marcherai sur le chemin final de façon droite.


Version chinoise à
http://www.minghui.org/mh/articles/2006/12/22/145219.html
Traduit de l’anglais
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2007/1/20/81843.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.