Toucher des pots de vin et pervertir la Loi ruinent un avenir prometteur

Dans l'ancien temps, vivait un homme du nom de Xu du Comté de Quzhou (aujourd'hui la ville de Quzhou dans la Province de Zhejiang). Il occupait le poste de magistrat auxiliaire dans le Comté de Xinyu (actuellement le Comté de Xinyu dans la Province de Jiangxi). Son supérieur lui avait ordonné de se rendre dans le Comté de Luling (actuellement le Comté de Jian dans le Province de Jiangxi) afin de juger une affaire. La nuit était tombée lorsqu'il arriva dans un lieu à environ dix kilomètres de distance du Comté de Jian. Comme il se préparait à passer la nuit à proximité d'une auberge, un riche homme âgé qui se trouvait avoir le même nom de Xu, l'invita dans sa maison. Le voyageur reçut une hospitalité généreuse de la part de l'homme, qui prépara un mouton et lui servit du vin gracieusement. Le juge auxiliaire pensa que l'enthousiasme bienveillant du vieil homme venait du fait qu'ils partageaient le même nom et un ancêtre commun.

A mesure que la soirée avançait, le vieil homme lui dit tranquillement: "Depuis que je vis ici je n'ai jamais fréquenté les autorités locales. La nuit dernière j'ai vu en rêve un haut fonctionnaire passer devant ma porte. L'homme qui lui éclairait le chemin brandissait une bannière avec les caractères "Xu Shilang" (une personne d'un rang administratif au niveau de ministre adjoint). Aujourd'hui vous êtes là et votre nom de famille est Xu. Vous serez indubitablement promu à Shilang à l'avenir et en viendrez à posséder la fortune et un haut élevé. J'espère un jour confier mes descendants à vos bons soins."

Le Magistrat Assistant avait passé l'examen impérial dans son jeune âge. Il était certain d'avoir un remarquable talent et il avait beaucoup de perspectives administratives. Après que le vieil homme ait exprimé sa requête, Xu fut volontiers d'accord de faire ce que l'homme demandait. Il prit également rendez-vous pour convoquer le vieil homme après avoir rempli ses obligations officielles dans le Comté de Luling. Le jour suivant il entama son voyage.

Un mois plus tard, il en avait fini avec ses obligations dans le Comté de Luling. De retour chez lui il alla directement à la maison du vieil homme. Le vieil homme, Xu, lui fit bon accueil mais la courtoisie et le respect qu'il lui avait montré précédemment manquaient. Juste avant qu'il ne reparte, le vieil homme lui dit très sérieusement: "Serait-il possible que vous ayez fait quelque chose de mauvais alors que vous étiez dans le Comté de Luling? Avant-hier j'ai fait un rêve dans lequel un homme doré m'a dit que vous aviez acceptez un pot de vin de 500 mille pièces d'argent, enfreint la loi puis fabriqué un mensonge afin de monter une accusation contre quelqu'un. En résultat , vous perdrez votre position et votre vie ne sera pas très longue. Pourquoi ne vous êtes vous pas conduit avec dignité? Pourquoi n'avez-vous pas répondu à mes attentes ?"

En entendant ceci, le Magistrat Auxiliaire Xu fut trop craintif et honteux pour dire quoique se soit. Après qu'il soit rentré chez lui, il fut nommé pour aller au Comté de Lin'an (maintenant la ville de Lin'an dans la Province de Zhejiang) pour y occuper un poste. Peu après qu'il eut pris ce nouveau poste, il mourut dans une auberge lors d'un voyage.

Le père de Xu était un courtier de fournisseurs de riz. Il suivait son fils partout où il s'arrêtait et souvent il lui montrait à commettre de mauvaises actions. L'affaire dans le Comté de Luling impliquait une personne riche qui avait tué un homme. Xu prit un pot de vin de l'homme riche et monta une accusation contre son serviteur afin qu'il soit accusé du crime. Le serviteur fut non seulement lésé mais il fut tué pour un crime qu'il n'avait pas commis. Xu a été aussi puni par le roi de l'enfer. Le père de Xu était encore en vie lorsque son fils mourut. La fortune mal acquise du père de Xu disparut rapidement, et il devint tel le pauvre qu'il était dans sa jeunesse. Il fut également méprisé par tous. [Cette histoire est basée sur le sixième volume de Yijianzhi, un livre provenant de la Dynastie Song du Sud (1127 – 1279).]

Les fonctionnaires devraient êtres honnêtes et droits. Les anciens disaient: "En tant que fonctionnaire on ferait mieux d'être juste et honnête en matière d'argent." [Tiré du livre Shuo Yuan, par Liu Xiang, auteur dans la Dynastie des Han (Av.JC. 207 -25.] Lu Zuqian (philosophe et écrivain dans la Dynastie Song du Sud) a dit: "Les fonctionnaires devraient être honnêtes, circonspects et diligents. Avec ces trois caractèristiques, il n'y a nul besoin de s'inquiéter des accomplissements." Yue Fei (célèbre général dans la Dynastie Song du Sud) a dit: "Si les fonctionnaires civils ne convoitaient pas la richesse, et si les fonctionnaires de l'armée se retenaient de tuer, alors le monde serait un endroit de paix et de tranquillité." Ce sont des déclarations célèbres. Le Magistrat Auxiliaire accepta un pot de vin et une personne innocente fut tuée. Son père lui disait de commettre de mauvaises actions. Tous deux ont eu de funestes sorts. Les principes célestes sont manifestes; il est difficile d'échapper à sa propre responsabilité pour une offense. Tôt ou tard une personne qui commet un acte malveillant en recevra la rétribution.

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2007/3/10/150461.html

Traduit de l'anglais de :
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2007/3/24/83861p.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.