Dévoiler les tactiques musclées du Bureau 610 du Comté de Laishui (Province de Hebei) à travers les souffrances de M. Cao Jiwei et de sa famille (Photos)

Le 21 février 2007, les pratiquants du Falun Dafa M. Cao Jiwei et Li Zhenfang, qui étaient déjà indigents et sans domicile à cause des pressions exercées par l’équipe du " Bureau 610 " du Comté de Laishui de la Province de Hebei, ont été arrêtés par la police et emmenés au commissariat de la Commune de Loucun sur la route de Shuiku, Village de Songgezhuang. La police les a battus, a fouillé dans leurs effets personnels, a confisqué les documents de Dafa qu'ils ont trouvé (pour une valeur de plus de 3 000 yuans) et 5 800 yuans. Wang Jinshi, le directeur adjoint du commissariat, a tiré M. Cao par les cheveux, l’a violemment frappé au visage, lui a donné des coups de pieds à la poitrine, a attaché une corde autour de son cou et lui a piétiné les mains avec force. Des cailloux se sont incrustés dans ses mains. Des témoins ont dit que M. Cao était couvert de sang. Wang Jinshi a enlevé ses chaussures et lui a donné l’ordre de marcher pieds nus.

M. Cao Jiwei et Li Zhenfang ont été emmenés au poste de police de la Commune de Loucun. Wang Jinshi et la police les ont torturés et même électrocutés avec des matraques électriques. Le corps de M. Cao était couvert de contusions. Il était blessé de partout avec un œil au beurre noir.

Depuis le passage à tabac du 21 février, la blessure à l’œil de M. Cao Jiwei n’est toujours pas guérie.

Une mère âgée est jetée sur le bord de la route

La mère de M. Cao, sa femme et sa fille sont allées le 26 février au centre de détention quand sa mère a entendu que son fils avait été arrêté et mis en détention. Elle a demandé à voir son fils. La demande a été refusée par la police du centre de détention, sous prétexte que c’était du ressort de la police de la Commune de Loucun. La mère de M. Cao est restée sur place au centre de détention alors que les autres sont parties pour demander l’autorisation requise. Alors, la police du centre lui a demandé de partir sur le champ en la menaçant, "si vous ne partez pas, nous amènerons votre fils ici et nous le torturerons devant vous." Puis, ils l’ont traînée hors du bâtiment et l’ont jetée sur le bord de la route 112. Il était plus de 21 h. La femme et la sœur de M. Cao n’ont pas obtenu le droit de visite, du commissariat de la Commune de Loucun, pour voir M. Cao.

Des membres d’une famille battus par l’équipe du Bureau 610

Le 28 février, la mère âgée de M. Cao, sa belle-fille et nièce sont allées au domicile de Wang Fucai, un officier du Bureau 610, et lui ont demandé de l’aide pour obtenir la libération de M. Cao. La femme de Wang Fucai et son fils les ont insultées et les ont menacées d’appeler la police, donc elles sont reparties. En arrivant au bout de la rue, un groupe de policiers, conduit par Wang Fucai et Dai Chunjie, tous deux officiers du Bureau 610, ont bloqué les trois femmes et les ont battues. Elles ont été battues et jetées au sol. Wang et Dai ont demandé à la police d’emmener la femme et la sœur de M. Cao au poste de police et de continuer à les battre. La police les a encore jetées au sol en leur mettant de force dans la bouche des pierres et des mégots de cigarettes et ensuite ils les ont détenues dans le centre de détention.

La femme de M. Cao, après avoir été battue par la police et les membres de l’équipe du Bureau 610.

Les crimes du Bureau 610 du Comté de Laishui sont trop nombreux pour être listés

Le Bureau 610 du Comté de Laishui avait planifié et organisé l’arrestation de plus de 100 pratiquants du Falun Dafa. Le poste de police, le centre de détention, l’école du PCC, la Commune, les Bureaux de village et Bureaux de Sous-Districts devenus des "camps de concentration" utilisés pour persécuter les pratiquants du Comté de Laishui.

Durant les sept dernières années, les membres du Bureau 610 ont ignoré les lois existantes et se sont comportés comme des criminels dans leurs agissements envers les pratiquants. Ils ont confisqué leurs biens personnels, les ont emmenés en secret dans des camps de travaux forcés, les ont condamnés à une peine d’emprisonnement, les ont humiliés en public, les ont détenus, leur ont fait perdre leurs emplois, les ont torturés et rééduqués (lavage de cerveau). Il y a de nombreux pratiquants qui ont souffert aux mains de ces soi-disant officiers représentants la loi. Ces mauvaises personnes ont suivi de près la politique et les directives de Jiang Zemin. Ils ont diffamé les pratiquants, détruit leur réputation, les ont ruiné financièrement et détruit physiquement. Tous les niveaux des gouvernements locaux ont été impliqués dans la persécution, incluant la Fédération des Femmes, le Comité des Sciences, le Syndicat des Travailleurs et l’Hôpital du Comté.

Au cours de ces sept dernières années, les membres du Bureau 610 ont confisqué aux pratiquants de Dafa pas moins de 1 700 000 yuans. Un nombre incalculable de familles ont été détruites. Plus de 30 pratiquants ont été emmenés dans des camps de travaux forcés et ont été condamnés à des peines allant jusqu’à 15 ans. Quatre pratiquants sont morts suite à la torture et aux mauvais traitements: Wu Yanshui, du Village de Dongguan, Comté de Laishui; Zhang Xiuxian et son père, Village de Wazhai, Chengguanzhennan, Laishui; et Jiao Fenglan, Village de Beizhuang, Ville de Shiting, Comté de Laishui.


Version chinoise disponible à
http://minghui.ca/mh/articles/2007/4/1/151962.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.