Même un empereur doit payer pour ses mauvaises actions

L’Empereur Xuan Di (578 - 579 Avant Notre Ere) de la Dynastie Zhou du Nord (557 - 581 Avant notre ère), était dans sa jeunesse un prince héritier au mauvais comportement, son père l’empereur Wu Di (561 - 578 Avant Notre Ere) le soumit à la plus rude des disciplines. Il demanda à un eunuque du nom de Cheng Shen de le surveiller de près. L’empereur dit à Cheng Shen qu’il le ferait exécuter s’il omettait de rapporter ne serait-ce qu’une seule erreur du prince. Cheng Shen n’avait d’autre choix que s'acquitter de la tâche fastidieuse de dénoncer chacune des mauvaises actions commises par le prince. Suite à cet arrangement, l’empereur Wu Di fit passer le prince à tabac plus d’une centaine de fois durant la période où Cheng Shen exerça sa surveillance.

Par la suite, le prince héritier accéda au trône et devint l’Empereur Xuan Di. Un jour que l’empereur Xuan Di regardait les cicatrices sur son corps, un sentiment de rage et de haine l’envahit. Il demanda : "Où est Cheng Shen ?" Un de ses sujets lui répondit : "Cheng Shen a été muté en dehors de la capitale." L’empereur Xuan Di l'envoya arrêter sur le champ. Une fois que Cheng Shen fut ramené à la Cour royale, l’empereur le condamna aussitôt à la peine de mort. Cheng Shen sursauta et s’écria, "C’est votre père qui m’avait ordonné de surveiller votre comportement. Je n’ai commis aucun crime. Vous être en train de violer le souhait de votre père et de tuer un homme innocent. Si les fantômes existent, votre père vous fera assurément punir !"

Peu de temps après l’exécution de Cheng Shen, une servante se mit à bâiller et une larme tomba de son œil. Quelqu’un l’accusa de regretter Cheng Shen et la dénonça à l’empereur Xuan Di. L’empereur la fit torturer. Au moment même où on la frappait à la tête, L’empereur Xuan Di poussa un cri strident dû à la souffrance causée par une grave migraine. Quand elle reçut un deuxième coup sur la tête, l’empereur sentit à nouveau une vive douleur à la tête. Il ne comprit pas que c’était une rétribution karmique et n’admit pas la faute qu’il commettait en torturant la servante. Il; devint au contraire encore plus enragé et hurla : "Elle est ma mon châtiment mérité !" Il fit la couper en deux au niveau de la hanche. Au moment de sa mort, l’empereur souffrit l’agonie d’une soudaine douleur à l’estomac et dans le bas du dos.

Cette nuit là, l’empereur Xuan Di quitta le Palais du sud. Sa mystérieuse maladie prit une mauvaise tournure. Le lendemain, en revenant au Palais du sud, sa douleur à l’estomac et dans le bas du dos était si intense qu’il lui était impossible de monter à cheval. Il n’avait pas d’autre choix que prendre la voiture attelée à la place. Quand la voiture passa près de l’endroit où la servante avait été tuée, une ombre noire ayant la forme d'une persnne apparut sur le sol . A ce moment là, on expliqua l'ombre comme étant une tâche de sang et les serviteurs essayèrent donc de la nettoyer avec de l’eau. Mais rien n’y fit, l'ombre noire demeurait.. Finalement, ils décidèrent de retirer la terre de cette zone et de la recouvrir de terre nouvelle. Le surlendemain, la tâche noire ayant forme humaine réapparut !

Environ huit jours plus tard, l’empereur Xuan Di mourut tout son corps infesté et couvert de pus. Le jour de ses funérailles, ses serviteurs tentèrent de sortir sa dépouille avec le lit, mais sans y réussir même en utilisant toutes leurs forces et les pieds du lit commencèrent à ployer. Ils essayèrent d’autres lits, mais aucun lit portant la dépouille de l’empereur Xuan Di ne put être soulevé. Finalement, ils utilisèrent le lit sur lequel avait été exécutée la servante le seul lit avec lequel ils purent soulever son corps. En fin de compte, le corps en décomposition de l’empereur fut enterré avec le lit de la servante. C’était probablement le souhait du Ciel. L’empereur Xuan Di mourut environ 20 jours après que Cheng Shen ait été exécuté.

A en juger par son comportement après qu'il soit monté sur le trône, l’empereur Xuan Di était un homme dépravé déjà dans son adolescence. Son père, l’empereur Wu Di lui appliqua une discipline stricte quand il était encore l’héritier de la couronne, désirant le changer et faire de lui un bon empereur une fois qu’il accèderait au trône. Cheng Shen n'avait rien fait de mal en rapportant les mauvais comportements du prince héritier. L’empereur Wu Di avait fait muter Cheng Shen à un poste à l’extérieur de la capitale probablement pour éviter que l’empereur Xuan Di ne cherche à se venger. Cependant, ce dernier fit arrêter Cheng Shen et le fit revenir pour le tuer. Tuer une vie innocente, quel acte pouvait être aussi insensé. En tuant Cheng Shen, l’empereur Xuan Di tenta de donner libre cours à sa colère contre son propre père et de prendre sa revanche. Cheng Shen rappela à juste titre que l’acte qu’allait commettre l’empereur était une violation du souhait de son père.

Même un empereur reçoit la rétribution karmique pour ses crimes. Puisse cette histoire être un avertissement pour les gens qui ont suivi le Parti communiste chinois dans ses crimes contre les pratiquants du Falun Gong. Abandonnez toute méchanceté et suivez votre conscience!

Date de l’article original: 7/6/2007


Version chinoise disponible sur http://www.minghui.org/mh/articles/2007/5/23/155435.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.