Petites histoires de l’Histoire : Le ciel est le juge le plus désintéressé et le plus juste

 
Classes.bnf.fr/essentiels/albums/hugo_dessins/

Selon le livre de Shang, un an après que la dynastie Zhou ait été conquise par la dynastie Shang, l’empereur Wuwang tomba très malade. Zhougong mit en place un autel et pria les trois anciens empereurs de la dynastie Zhou (Taiwang,Wangji et Wenwang). Il engagea sa propre vie en garantie : “ Votre petit-fils est très malade. Je suis capable de remplacer Wuwang pour servir les fantômes et les dieux (signifiant je suis prêt à mourir si wuwang vit). Je suis obéissant et capable. Je conviens mieux que Wuwang pour servir les fantômes et les dieux. Wuwang s'acquitte actuellement de la nomination du ciel et règne dans le monde. Les gens vivent dans la stabilité et vénèrent les dieux. S’il vous plaît laissez Wuwang continuer ses fonctions. Je vous prie d'examiner cette requête puis de décider : “Sa prière faite, Zhougong fit une divination qui fut de bon augure. L’historien officiel transcrivit les mots de la prière de Zhougong et les plaça dans un coffret métallique qu'il mit de côté. Le jour suivant, Wuwang allait mieux.


Plus tard, après que Wuwang soit mort, Chengwang devint empereur et Zhougong servit comme régent (gardien de la jetée) . L’oncle de Chenwang, Guan, et ses frères propagèrent des rumeurs calomniant Zhougong. Ils s'allièrent avec les partisans de la dynastie Shang pour se rebeller contre les Zhou. Zhougong alla à l’Est se battre contre eux durant deux ans et mata finalement la rébellion.


Cependant, Chengwang avait entendu les rumeurs de Guan et devint soupçonneux envers Zhougong. Durant l’automne lorsque Zhougong mata la rébellion, les récoltes abondaient et étaient prêtes à être moissonnées. Soudainement apparurent la foudre et le tonnerre et des coups de vent. Les arbres furent déracinés, et les récoltes couchées à terre. Les gens étaient effrayés, Chengwang et ses ministres s'habillèrent en tenue de cérémonie, ils ouvrirent le coffret métallique et lurent la prière prononcée par Zhougong plusieurs années avant . Puis ils consultèrent plusieurs témoins de cet incident qui tous dirent : " C’est vrai. Zhougong ne voulait pas que nous rendions cet incident public. "


Chengwang réalisa que le tonnerre, la foudre et le vent étaient des signes de la colère des divinités contre lui et indiquaient aussi les mérites et les vertus de Zhougong. En même temps, ces augures étaient là pour lui rappeler de corriger ses erreurs. Par conséquent, en retournant de l'Est Chengwang se rendit à la campagne pour saluer Zhougong en personne Il pleuvait toujours mais le vent changea soudain de direction, remettant debout les récoltes.


Les anciens croyaient vraiment qu'il Il y a des divinités trois pieds (cinq centimètres) au-dessus de la tête ils croyaient que les divinités connaissent chaque pensée de l’homme. Ils croyaient aussi que les divinités aident seulement ceux qui ont de la vertu. En d’autres mots, le ciel est le juge le plus désintéressé et le plus juste. Tout le bien et le mal dans le monde humain, chaque unique pensée qu’une personne a et chaque idée qui lui traverse l'esprit sont vues par une multitude de divinités. Par conséquent, à l'apparition de tout phénomène étrange , les anciens empereurs et saints s’examinaient pour voir si une partie de leur conduite n’était pas alignée avec les principes célestes. S’ils trouvaient quelque chose d’inapproprié, Ils corrigeaient immédiatement leurs erreurs. Personne n’osait mentir au ciel.


Une fois Confucius tomba très malade. Son élève Zilu présent avec d’autres élèves voulut élever le statut social de Confucius, ils organisèrent un comité funéraire pour Confucius, qui ne se conformait pas à la loi et aux principes régissant les rites funéraires. (Basé sur le statut social de Confucius, le comité funéraire ne devrait être mis en place qu’après sa mort.) Plus tard, Confucius alla mieux. Après l'avoir appris, il se mit dans une terrible colère. Il dit : " Je suis resté longtemps malade. Ce qu’a fait Zilu est de la fraude. Je ne suis pas qualifié pour avoir un comité funéraire alors que je suis en vie , mais vous en avez organisé un. Qui ai-je trompé ? N’ai-je pas trompé le ciel ? " Cela démontre comment Confucius vénérait les Dieux ! La loyauté de Zhougong à la dynastie Zhou pouvait être vue par le ciel, mais Chengwang était soupçonneux envers lui. Par conséquent, le ciel utilisa le tonnerre, la foudre, et le vent pour avertir Chengwang. Après que Chengwang ait corrigé son erreur, le ciel l'encouragea en inversant la direction du vent.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.