Enquête sur le système judiciaire de Chongqing: un compte rendu sur le décès de Jiang Xiqing et la torture de ses avocats

Présentation de l’enquête sur le décès de Jiang Xiqing
En juillet 1999, le système judiciaire de Chongqing et le bureau 610 ont lancé une campagne de génocide contre les pratiquants du Falun Gong. Les agents d’application de la loi ont refusé la liberté de croyance et ont continué d’arrêter illégalement, de détenir de torturer les pratiquants du Falun Gong. Sans avoir commis de crimes, les pratiquants de Falun Gong sont jugés, condamnés et torturés avec pour conséquences des blessures, des handicaps et la mort. La situation est devenue encore plus grave quand Bo Xilai s’est rendu à Chongqinq. Bo Xilai a utilisé la violence et la terreur pour obstruer les cas d’investigations et il a encouragé la corruption de la police dans leur tâches d’application de la loi.


En janvier 2009, le pratiquant de Falun Gong M. Jiang Xiing a perdu connaissance après avoir été torturé par la police au camp de travail de Xishanping dans la ville de Chongqing. Il a été ensuite incinéré alors qu’il était encore vivant. L’affaire a été confiée aux avocats Zhang Kai du cabinet Yijia de la ville de Beijing et Li Chunfu du cabinet d’avocat Longhua de la ville de Gabo par le fils de Jiang Xiqing, Jiang Hongbin, afin de prouver que le décès de son père était le résultat de la torture. Le 13 mai 2009 ces deux avocats se trouvaient au domicile de Jiang Hongbin entrain de discuter de l’affaire. Les avocats ont été arrêtés dans la maison par plusieurs policiers du comité politique et légal du district de Jiangjin, le bureau 610, le bureau de la sécurité publique du district de Jiangjin, le sous bureau de Jiangjin et la station de police de Youxi. Ils ont été illégalement détenus, torturés et interrogés pendant plus de 5 heures.

Le 14 mai l’Organisation Mondiale pour Enquêter sur la Persécution du Falun Gong (WOIPFG) a annoncé son intention de mener une enquête complète sur le décès du pratiquant du Falun Gong Jiang Xiqing par le système judiciaire de Chongqing. Ils cherchent également à déterminer quelles unités et fonctionnaires ont été responsables de la torture de ses avocats. Ci-dessous un compte rendu de l’enquête.


Résumé de l’affaire
Le 13 mai 2008 deux jours après le tremblement de terre de Sichuan, Jiang Xoqing a été arrêté à son domicile par la police locale de la division de sécurité intérieure. Le même jour, son épouse Luo Zehui a été portée disparue à Youxi. La famille a mené une enquête sur la circonstance de sa disparition et a découvert que le procureur du district de Jiangjin avait illégalement donné l’autorisation de ces arrestations. Jiang Xiqing a été condamné à un an de camp de travail alors que Luo Zehui a été condamnée à huit ans d’emprisonnement. La famille de Luo Zehui n’a pas reçu de rapport écrit du jugement et n’a pas non plus été en mesure d'y assister en personne.

Le 28 janvier 2009 M. Jiang Xiqing âgé de 66 ans, un pratiquant du Falun Gong du district de Jiangxi dans la ville de Chongqing a perdu connaissance suite à la torture par la police au camp de travail de Xishanping, ville de Chongqing. Les autorités ont déclaré son décès suite à une crise cardiaque. Les enfants de Jiang Xiqing sont arrivés à la morgue et ont trouvé le corps de leur père encore chaud après sept heures passées en chambre froide . Leur demande d’une intervention immédiate du corps médical afin de ranimer leur père a été ignoré par la police dans une tentative de couvrir leur crime. La police a forcé la famille à sortir de la morgue et le corps de leur père a été incinéré alors qu’il était toujours vivant.

Les avocats Zhang Kai du cabinet d’avocats de Yijia à Beijing et Li Chunfu du cabinet d’avocat de Gabo Longhua de Beijing ont été embauchés par le fils de Jiang Xiqing, Jiang Hongbin pour dénouer l’affaire. L’après midi du 13 mai 2009, alors que les deux avocats en discutaient au domicile du fils de Jiang, ils ont été emmenés par plus de 20 personnes du comité politique et légal du district de Jiangjin, le bureau 610, le sous bureau du bureau de la sécurité publique du district de Jiangjin et la station de police de Youxi. Ils ont été illégalement détenus, suspendus, torturés et interrogés pendant plus de 5 heures.


Les unités de travail et les individus impliqués dans l’affaire
1. Bo Xilai le Premier secrétaire du comité du parti de la ville de Chongqing
2. le membre du comité du parti de la ville de Chongqing, secrétaire du comité politique et légal et chef du bureau de la sécurité publique, Liu Guanglei
3. le chef du bureau administratif du département de rééducation par le travail forcée de la ville de Chongqing,Liu Caimao
4.Le chef de la section administrative du camp de travail de Xishanping, Liu Hua
5. le commandant de l’escadron d’entrainement du camp de travail de Xishanping , Meng Shuping
6. le Chef de la brigade n°7 du camp de travail de Xishanping (brugade de l’éducation) Tian Xiaohai, le commandant de l’escadron Wang Jing, Wang Xianhua, Hu Yuejin, instructeur Li Yong, employé administratif Chen Denghai, éducateur Yan Fei etc.
7. Le Secrétaire du comité politique et légal du district de Jiangjin de la ville de Chongqing, Li Deliang
8. Employé du comité politique et légal du bureau 610, Qiu Chunfei
9. Le Directeur du bureau de la sécurité publique de district Li Jianqiang et le chef de la division de la sécurité intérieur Mu Chaoheng
10. le directeur de la station de police de Youxi, Gong Xinghua
11. Le directeur des impôts du district de Lishi Gou Bin, division de la sécurité intérieure de Jiangjin
12. Le Bureau de la sécurité publique du district de Jiangjin
13. La Station de police de Degan du district de Jiangjin
14. La Station de police de Youxi
15. Le comité des résidents de l’agglomération de Degan dans le district de Jiangjin etc.

De même, selon l’enquête de la WOIPFG, les personnes directement impliquées dans la torture des deux avocats sont les policiers Zou Xin, Zhou Kaijun et Chen Wei de la station de police du district de Jiangjin, le chef du bureau 610 du district de Jiangjin Wang Fenghua, le chef de la division de sécurité du bureau de sécurité publique intérieur du district de Jiangjin, le policier de la division de sécurité intérieure Hu Liang et un autre policier dont le matricule est 202729. Zou Xin s'est montré le plus violent dans le passage à tabac des avocats.


Notre but est que toutes les personnes impliquées dans cette activité criminelle en soient tenues responsable. Dans le cas d'organisations ou de groupes impliqués dans ces crimes, chaque participant sera tenu responsable de ses actes. Les planificateurs et les administrateurs seront tenus également responsables comme ceux qui ont directement commis les crimes. Sur la base de ce principe, tous les crimes commis sous les auspices de diverses organisations et d'organismes gouvernementaux seront finalement dépistés.

Selon le principe que la liberté de croyance fait partie des droits fondamentaux de l’homme, la pratique du Falun Gong n’enfreint aucune loi et ne constitue pas un crime. Il y aura des enquêtes sur tous les participants aux procès illégaux contre les pratiquants du Falun Gong et ils seront tenus responsables. Cela inclue les juges qui président les procès, les juges responsables, les procureurs. Dans cette affaire parmi les responsables il y a les personnes qui ont illégalement envoyé Jiang Xiqing au camp de travail et qui l’ont torturé en causant son décès. Les juges qui ont tenu un procès illégal dans l’affaire de Luo Zhou doivent être tenus également responsables pour leurs actes. Toute personne qui a interféré directement ou indirectement dans l’enquête des avocats sur le décès de Jiang Xiqing avec pour conséquence leur torture sera tenue responsable pour ses actes. Le comité du parti, secrétaire du comité politique et légal du parti, le chef du bureau 610 et d’autres membres qui ont participé dans l’affaire seront tenus responsables individuellement selon leur actes et leur participation.


La WOIPFG espère que toute personne qui a participé dans ces activités illégales contre les pratiquants du Falun Gong retrouvera sa conscience et réalisera la gravité de la situation. Réfléchissez à l’avenir qui vous attend ainsi que votre famille. Aidez à exposer les complots cachés et expier les méfaits commis, en vue d’un service méritoire, afin de prétendre à un traitement indulgent lors du procès final. Que vous soyez ou non capables de faire un pas en avant maintenant, la vérité finira par être connue dans le monde entier. Il sera trop tard pour regretter après la chute du Parti communiste chinois et vous devrez subir le châtiment.


L’Organisation Mondiale pour Enquêter sur la Persécution du Falun Gong (WOIPFG) a été établie le 20 janvier 2003. Sa amission consiste à aider les entités qui administrent la justice internationale et les sanctions légales à enquêter à fond sur tous les crimes liés à la persécution du Falun Gong, y compris les gouvernements, les organisations et les individus impliqués. Peu importe la distance ou le temps, nous enquêterons jusqu’à ce que l’affaire soit résolue. Rejoignez nous, parlez, menez les assassins en justice et éveillez le monde entier !

L'organisation mondiale pour enquêter sur la persécution du Falun Gong.


Le 14 mai 2009

Site Web:
http://upholdjustice.org/,
http://zhuichaguoji.org

Version chinoise disponible à:
http://minghui.ca/mh/articles/2009/5/20/201227.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.