De plus en plus de voix justes se font entendre dans les tribunaux

Le 8 juillet 2009, la Cour du canton de Shuangliu à Chengdu a tenu le procès du pratiquant de Falun Dafa Deng Xioming. Xie Yanyi et Li Fuchun, avocats de Pékin, ont présenté un plaidoyer "non coupable" pour M. Deng. Durant le procès, Xie Yanyi a avisé tous ceux impliqués dans la persécution du Falun Gong dans le système judiciaire d'arrêter immédiatement.

L'avocat Xie Yanyi a achevé son plaidoyer après vingt interruptions par le juge Yu Rong. Xie a accusé le département judiciaire de commettre cinq crimes en traduisant illégalement Deng Xiaoming en justice, y compris le parjure, l'abus de pouvoir, pervertir le cours de la justice par une poursuite, pervertir le cour de la justice par un procès, et subversion du pouvoir de l'état. Finalement, le procureur public a condamné Deng Xioming à six ans et demi d'emprisonnement sans aucune base légale ni cause raisonnable.


Le tribunal de Shuangliu rue Shuncheng (une rue principale ). Le 8 juillet aucun véhicule n'a été autorisé devant le tribunal durant l'audience pour Deng Xiaoming qui a attiré une foule de curieux.

Deng Xiaoming et son épouse

L'avocat Xie Yanyi a dit à ceux présent à l'audience : "Aujourd'hui vous ne serez peut-être pas poursuivis, mais ça ne signifie pas que vous ne le serez pas dans le futur."

De telles voix justes vont continuer à se faire entendre dans les tribunaux à travers le pays. Avec de plus en plus d'avocats plaidant légalement en faveur des pratiquants de Falun Gong, les crimes commis par le système judiciaire en persécutant le Falun Gong sera finalement révélé au monde.

Durant la persécution du Falun Gong par le PCC ces dix dernières années, des dizaines de millilers de pratiquants ont été illégalement condamnés et envoyés en prison, endurant une torture physique qui dépasse l'imagination. De nombreux pratiquants ont été torturés à mort, sont devenus handicappés, ou mentalement désorientés.

Comme l'avocat du défendant l'a indiqué, les pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés, poursuivis, et condamnés sans aucune base légale, même selon les lois actuelles en Chine. Personne n'a pu nommer l'article de loi que les pratiquants avaient "enfreint." Autrement dit, les pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés et mis en procès sans aucune preuve contre eux. En tant qu'institutions d'application de la loi, les bureaux de la sécurité publique, les bureaux judiciaires, et les tribunaux ont au contraire violé la loi, faisant de fausses inculpations et de fausses accusations contre des gens innocents. Tout du moins, ceux impliqués ont commis les crimes d'abus d'autorité, de perversion de la loi, et de porter atteinte à l'application de la loi .

Le Bureau de la sécurité publique de Shuangliu

Individus impliqués :

Yu Rong, juge principal de la Cour du canton de Shuangliu : 86-13551152333(Cell) (Cette personne a persécuté de nombreux pratiquants de Falun Gong.)
Zeng Lin, Han Qing, et Chen Juan, fonctionnaires pour le canton de Shuangliu Procuratorate

Bureau de sécurité publique du canton de Shuangliu :
Directeur, Zeng Sijian
Première section, Hu Yaozhong
Directeur adjoint de la station de police de Huayang : Pei Xibao
Bureau 610:
Chef :Li Zhongquan
Chef adjoint : Zhang Hao

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2009/8/1/205691.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.