Les cas de persécution de M. Liu Yalin et de Mme. Wei Xiuha ont été soumis aux Nations Unies

Nom: Wei Xiuhua( 魏秀华)
Genre :F
Age: 62
Adresse: Jincheng Town, Linghai City, Liaoning Province
Profession: Inconnue
Date de la dernière arrestation: 17 avril 2009
Dernier lieu de détention: Centre de détention de l’agglomération de Linghai (凌海市看守所)
Ville: Linghai
Province: Liaoning
Mots clés de la persécution: Coups, Torture

Nom: Liu Yalin(刘亚林)
Genre: M
Age: 64
Adresse: District Dadukou, agglomération de Chongqing
Profession: Inconnue
Date de la dernière arrestation: 2007
Dernier lieu de détention: Quatrième division de la prison de Yongchuan (永川监狱十四监区)
Ville: Chongqing
Mots clés de la persécution: Torture

Le 13 août 2009, le Groupe de travail des Droits de l’homme du Falun Gong (FGHRWG), a soumis les cas de M. Liu Yalin et de Mme Wei Xiuhua aux instances de surveillance des Droits de l’homme des Nations Unies. La sévérité de la persécution que ces deux personnes ont enduré en Chine nécessitait l’urgence.

Le rapport détaillé de la persécution de M. Liu et de Mme Wei.
Le 17 avril 2009, Mme Wei Xiuhua a été arrêtée par des agents de police du Département de la sécurité publique à Jinzhou et de la Division de sûreté intérieure de l’agglomération de Linghai. Pendant leur détention, la police a versé une bouteille remplie d’eau bouillante sur la tête de Wei, lui a donné des coups de pieds du côté gauche de la poitrine, a frappé violemment son oreille droite avec une bouteille remplie d’eau, lui causant une perte d’audition. Elle est incapable de marcher seule et a une défaillance du cœur, des convulsions et de l’hypertension. Elle ne peut garder aucune nourriture et est très faible. Sa vie est menacée. Wang Jingshan, directeur adjoint du Département du Bureau de la sécurité publique de l’agglomération de Linghai, a refusé de relâcher Mme Wei et l’a envoyée au centre de lavage de cerveau de l’agglomération de Fushun. Lorsque le centre de lavage de cerveau a refusé de l’accepter du fait de sa condition physique, Wang l’a envoyée au Centre de détention de Linghai et interdit les visites de sa famille.

M. Liu Yalin était anciennement employé à la Cie de transports de Yongchuan dans l’agglomération de Chongqing. En 2007, il a été arrêté et condamné à une peine de trois ans. Il est détenu dans la Quatorzième division de la prison de Yongchuan. Depuis sa détention, la condition physique de M. Liu a continué à se détériorer. Il a perdu une bonne partie de ses dents et ne peut plus manger qu’une petite portion de gruau de riz chaque jour. Il souffre de malnutrition, a beaucoup maigri et s’est affaibli. Cependant, les gardes de la prison continuent à le forcer à accomplir un travail difficile, comme porter de lourdes charges de charbon. Le 1er avril 2009, M. Liu a été envoyé à l’höpital de la prison après que sa tension ait grimpé à plus de 230mmHg et il manifestait des symptômes tels une vision brouillée, des vertiges, un engourdissement de ses membres, et des difficultés à respirer. Il était incapable de marcher sans aide. Sa famille s’est rendue à la prison pour demander sa libération, mais ils se sont fait éconduire.

Le rapport détaillait également de précédentes persécutions endurées par M. Liu.
Les “Procédures d’action urgente” appartiennent à l'instance de surveillance des Droits de l’homme des Nations Unies. Les procédures sont activées lorsqu’une victime est sévèrement persécutée et que d’autres détenus dans la même région font face à des mauvais traitements similaires. Dans les cas sus mentionnés, les deux victimes ont plus de 60 ans, elles ont été sévèrement persécutées et leurs vies sont en danger. Leurs cas nécessitent une action urgente.

Sur la base de la Déclaration Universelle des Droits de l’homme, les Nations Unies ont établi et appointé des Groupes de travail et des Rapporteurs spéciaux. Ces groupes surveillent l’application des conventions concernées ou les standards de droits de l’homme spécifiés dans la Déclaration Universelle dans chaque pays. Ces Groupes de travail et Rapporteurs spéciaux font partie des instances de surveillance des Nations Unies et ont une autorité contraignante sur tous les états contractants. Une fois que les Nations Unies envoient un Rapporteur spécial investiguer un certain cas de persécution dans un état contractant, le gouvernement impliqué doit assurer le suivi en soumettant une réponse. En 2005, le Rapporteur Spécial sur la Liberté de Religion ou de Croyance a envoyé un Appel urgent commun avec le Rapporteur spécial sur la Violence contre les femmes, et le Rapporteur spécial sur la Torture, concernant deux pratiquantes de Falun Gong dans l’agglomération de Tunzhou, dans la province du Hebei qui ont été violeées par un policier. Dans sa réponse à l’Appel Urgent, le régime communiste a admis que deux pratiquantes de Falun Gong avaient été violées. Ce cas a été publié dans le rapport annuel des Nations Unies de cette année.

(Rapport fourni par le Groupe de travail des droits de l’homme du Falun Gong)

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2009/8/19/206796.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.