Augsburg, Allemagne: Nous vous souhaitons le succès (photos)

Augsburg est la seconde plus vieille ville d’Allemagne. Elle a une histoire de 2000 ans et c’est la seule ville qui a sa propre fête officielle, la Journée de la paix d’Augsburg. Les pratiquants du Falun Gong à Augsburg tiennent chaque mois une « journée d’information » afin d’informer résidents et touristes à propos de la persécution du Falun Gong en Chine.

Le 7 novembre 2009, au coin d’une rue aimée d’Augsbur, les pratiquants ont mis en place une table avec du matériel d’information à propos de la pratique et ont aussi fait la démonstration des exercices. Ils ont essayé d’informer les gens sur la persécution du Falun Gong qui sévit en Chine et dure depuis dix ans.

Accompagnée par la musique douce et relaxante, leur démonstration de la méditation assise a attiré de nombreux passants. La persévérance des pratiquants à dénoncer la persécution a permis à de plus en plus de personnes de comprendre ce qui arrive aux pratiquants en Chine.

.Un père explique la persécution du Falun Gong en Chine à ses enfants

Un père a patiemment expliqué à ses enfants ce qu'était cette persécution, alors qu'ils se tenaient devant les panneaux d’information en train de lire. Plus tard dans la journée, ils sont revenus. Quand un pratiquant lui a demandé s’il aimerait avoir plus d’information, le père a souri et répondu : "J’ai besoin de répondre à d’autres questions de mes enfants "

Karin, une chrétienne, a dit à un pratiquant qu’elle savait très bien comment le Parti communiste chinois (PCC) réprime différents croyances dont le Falun Gong. Elle a souligné l’importance de la croyance et de la liberté. Après avoir signé la pétition pour protester contre la persécution, elle a discuté avec ceux qui lisaient les panneaux d’information.

Une jeune fille allemande lit un dépliant sur la persécution

Deux jeunes fille à bicyclette sont passées devant la table et se sont arrêtées pour s’informer sur la persécution. Quand elles ont entendu parler des prélèvements d’organes sur des pratiquants de leur vivant, elles ont signé la pétition.

M. Martin n’était pas intéressé par Falun Dafa jusqu’à ce qu’un pratiquant l’informe comment les pratiquants en Chine était brutalement torturés. Il a accepté des documents et a signé la pétition.

Rebekka a demandé aux pratiquants: “Comment puis-je aider?” Elle a signé la pétition et déclaré : " Cela est très important. "

Les gens sont venus signer la pétition afin de soutenir le Falun Gong et protester contre la persécution.

Ceux qui connaissaient déjà le Falun Gong sont venus signer la pétition sans poser de questions. D’autres ont voulu faire un don d’argent. D’autres encore ont silencieusement observé les pratiquants qui faisaient les exercices et demandé des documents d’information.

Version chinoise disponible à :
http://www.yuanming.net/articles/200911/87419.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.