M. Yang Yuxin torturé à mort, son épouse arrêtée à trois reprises.

A 12:00 heures, le 16 novembre 2009, dans la municipalité de Dayangshu, agglomération de Hulunbuir, région autonome de Mongolie Intérieure, quatre agents de police ont enjambé une clôture dans la cour de la pratiquante de Falun Gong, Mme Wang Guilan, puis sont entrés par effraction dans la maison. Sans le moindre document légal, ils ont maintenu à terre la fille de Mme Weng ainsi qu’une pratiquante de Falun Gong, Mme Zhen Haiyan, en les frappant et leur donnant des coups de pieds, avant de les emmener de force au poste de police de la municipalité Dayangshu.

Le domicile de Mme Zhen Haiyan se situe dans la cinquième rue, village Xinhua, municipalité Dayanggshu. Son époux M. Yang Yuxin, était pratiquant de Falun Gong . Ils se sont mariés le 1 mai 2007. Un mois plus tard, ils ont été tous les deux illégalement arrêtés. En août 2007, M. Yang a été torturé à mort. Mme Zhen a aussi été torturée si gravement qu’elle ne peut plus prendre soin d’elle-même.

Cette fois-ci, lorsque Mme Zhen a été emmenée au poste de police, de l’écume sortait de sa bouche et elle était dans un état physique très mauvais. La police a non seulement refusé de lui fournir un traitement médical, mais ils ont déclaré : ‘’Ce n’est pas un problème si elle meurt.’’ Ce n’est que lorsque Mme Zhen s’est trouvée dans une situation critique que la police a finalement appelé un médecin et emmené Mme Zhen dans un hôpital. Aux alentours de 21 :00 heures, Mme Zhen a été jetée dans le centre de détention Alihe. Elle avait déjà perdu conscience à ce moment, mais la police l’a simplement brutalement portée dans le centre de détention.


L'épouse relâchée après que la famille ait payé une amende de 5000 yuans, le mari torturé à mort
Aux alentours de 20:00 heures, le 31 mai 2007, plusieurs personnes dirigées par le président du Bureau 610 de la préfecture de Morin Dawa, Zhang Shibin (homme), sont entrées par effraction au domicile de la mère de Mme Zhen, et ont arrêté le couple nouvellement marié, M. Yang et Mme Zhen. La police n’est passée par aucune procédure légale. Zhang Shibin a pointé une arme à feu en direction de la tête de M. Yang alors que quatre ou cinq agents le portaient jusqu'à un véhicule. Les agents ont saccagé leur domicile et les ont emmenés dans le centre de détention de la préfecture de Morin Dawa.

Un mois plus tard, la santé de Mme Zheng était mauvaise. Zhang Shibin n’en a pas parlé à sa famille, mais leur a juste dit de renvoyer 10,000 yuans (prés de 1,500 dollars U.S), et il la relâcherait. La famille lui a répondu qu’elle n’avait pas une telle somme. Zhang a alors demandé 5,000 yuans. Espérant ramener Mme Zhen chez elle, sa famille a emprunté 5,000 yuans et après les avoir donné à Zhang, ils ont constaté qu’elle avait été très malade durant plus deux semaines.

M. Yang a été torturé à mort, et a été soumis à de terribles tortures avant de succomber. Ses tortionnaires ont utilisé le ‘’pont d’eau’’ dans lequel les gardes versaient continuellement de l’eau froide sur lui, de la tête aux pieds, bassine après bassine, jusqu’à ce qu’il perde conscience. Zhang Shibin a aussi ordonné aux prisonniers de piquer les pieds de M. Yang avec des cure-dents et de battre ses bras jusqu’à ce qu’ils soient couverts de bleus.

Dans la soirée du 27 août 2007, le poste de police de la préfecture de Morin Dawa a appelé le poste de police de la municipalité Dayangshu, déclaré le décès de M. Yang, et leur ont demandé d’avertir sa tante. Cette dernière a reçu un appel téléphonique du poste de police Dayangshu. Elle a demandé pourquoi le poste de police de la préfecture de Morin Dawa n’avertissait pas directement la famille. Ils ont inventé une histoire : ‘’Dans les postes de police ou les prisons, il n’y a pas la responsabilité d’avertir (directement) la famille (si quelqu’un décède).’’

Mme Zhen a refusé de signer l’ordre de crémation et a été à nouveau, emprisonnée
Le corps de M. Yang portrait des meurtrissures sombres sous son cou, sa bouche n’était pas fermée, ses deux bras étaient couverts de bleus et étaient croisés devant sa poitrine. Son corps était très raide. Dans le but de dissimuler les crimes, Zhang Shibin, en accord avec le poste de police, le centre de détention, et l’hôpital a fabriqué une fausse histoire, puis a demandé à ce que le corps de M. Yang soit incinéré tout de suite. Mme Zhen a refusé et demandé à examiner le corps. Ils étaient d’accord mais ont annoncé à la famille qu’ils n’étaient pas autorisés à pleurer. Après cela, ils ont à nouveau porté le corps dans le véhicule et demandé à la famille de signer l’incinération. La famille a refusé.

Dans l’après-midi du 10 septembre, le Bureau 610 de la préfecture de Morin Dawa s’est à nouveau, rendu au domicile de la mère de Mme Zhen. Ils lui ont menti et ont déclaré : ‘’La santé de votre fille n’est pas bonne. Nous allons l’emmener voir un médecin.’’ Puis, sans aucun document ni procédure légale, ils ont emmené Mme Zhen. Sa mère ne les a pas laissés faire, et plusieurs agents de police l’ont maintenue à terre. Elle est devenue désespérée et a mordu leurs mains. Lorsqu’elle s’est précipitée dehors, elle a vu les pieds de Mme Zhen dépassant encore du véhicule de police qui s’éloignait déjà.

Sur le chemin de la préfecture de Morin Dawa, Mme Zhen a eu soudain une attaque et est tombée inconsciente. Ils ont continué à rouler comme si de rien n'était et aucun des policiers ne s’est occupé d’elle. Lorsqu’ils sont arrivés à Morin, la police pensait qu’elle allait mourir, et ils l’ont emmenée à l’hôpital, et lui ont fait des piqûres et donné des médicaments avant de l’emmener dans le centre de détention.

Mme Zhen n’a retrouvré conscience que le lendemain matin. L’agent de police, et plusieurs personnes du Bureau 610 ont tenté de lui faire signer un document comme quoi elle renonçait à sa croyance en Falun Gong et aux principes de Authenticité-Compassion-Tolérance. Elle a refusé. Zhang Shibin a acheté quelques personnes des départements légaux et de la police pour tenter de l’intimider. Ils ont déclaré : ‘’Cela n’a aucune importance que tu sois d’accord ou non. Il s’agit d’une procédure légale. C’est comme ça. Tu dois être d’accord et signer, peu importe.’’ Il a aussi ajouté: ‘’Si tu refuses de signer, alors tu seras emmenée dans un camp de travaux forcés.’’ Mme Zhen a demandé : ‘’Sur quelle base ?’’ Zhang a répondu : ‘’Aucune !’’ Le 13 septembre, aux alentours de 14 :00- 15 :00 heures, le directeur du centre de détention, Li, a emmené un certain nombre de personnes et déclaré à Mme Zhen : ‘’Tu vois comme nous sommes bons avec toi ? Nous t’emmenons voir le médecin.’’ Puis, ils l’ont portée dans le véhicule de police et emmenée directement au camp de travaux forcés Tumuji.

Dés que Mme Zhen commençait à avoir une attaque, le médecin de la prison lui faisait une injection . Personne ne sait combien de piqûres Mme Zhen a reçues avant qu’ils l’emmènent dans cet endroit. Les personnes dans le camp de travail ont déclaré que lorsque Mme Zhen est arrivée, elle semblait très malade. Elle ne pouvait pas marcher et sa conscience était très vague. Le camp de travaux forcés s’inquiétait qu’elle puisse avoir des maladies contagieuses et ils lui ont demandé de subir un examen médical. Cependant, Mme Zhen était si faible qu’elle n’a pu fournir d’urine, et l’examen médical n’a pu être effectué. Zhang Shibin a déclaré : ‘’Prenons simplement l’urine de quelqu’un d’autre et utilisons la pour le test.’’ Le médecin n’a pas été d’accord, ainsi le camp de travaux forcés n’a pas gardé Mme Zhen, mais Zhang les a forcé à l’accepter et le camp de travaux a dû accepter.


Envoyée chez elle dans un état critique; elle a quitté le domicile pour éviter le harcèlement
Un peu après 22 heures, le 22 novembre, le camp de travaux forcés a averti la famille de Mme Zheng de l’emmener chez elle. Elle avait été si gravement torturée qu’elle était étendue par terrre comme un malade végétatif. Lorsqu’elle a été emmenée dans une ambulance depuis le camp de travaux forcés, elle avait déjà perdu conscience. Lorsque Mme Zhen est rentrée chez elle, elle était encore inconsciente et incontinente.

Durant la période où Mme Zheng a été arrêtée, sans aucun accord de la famille, Zhang Shibin a emmené le corps de M. Yang au crématorium.

Un mari a été torturé à mort et son épouse se trouvait dans un état végétatif. Un bon foyer a été tout simplement simplement de cette façon par le Bureau 610
Mme Zhen a continué à pratiquer Falun Gong et à faire les exercices, et son corps a récupéré, de façon étonnante. Après cela, la police est venue chez elle, de nombreuses fois pour la harceler, ainsi Mme Zhen a été forcée de quitter le domicile. En août 2009, la police est de nouveau venue chez elle à deux reprises et a passé le mot que s’ils la trouvaient, ils l’a jetteraient en prison et ne la laisseraient jamais sortir jusqu’à ce qu’elle meure.

Cette fois, le poste de police de la préfecture de Morin Dawa, le poste de police de la municipalité Wulubutie, et le poste de police de Dayangshu ont tous participé à l’arrestation de Mme Zhen. Les personnes spécifiques comprenaient Li Benxue, Jin Shu, De Nengshan, le secrétaire Yao, etc.


Articles correspondants:

Les agents du Bureau 610 envoient Mme Zhen Haiyan dans le camp de travaux forcés et dissimulent les preuves de la torture à mort de son époux

Mme Zhen Haiyan à nouveau arrêtée juste quinze jours après que son époux a été torturé à mort

http://clearwisdom.net/html/articles/2007/9/6/89292.html

Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2009/11/17/212768.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.