M. Peng Chuhao, 74 ans a été arrêté dans la ville de Loudi, province de Hunan

(Par un correspondant de la province de Hunan) Vers 19H00, le 2 décembre 2009, des policiers du commissariat de police de Xingzipu ont arrêté M. Peng Chuhao, qui distribuait des matériaux de clarification de la vérité dans la ville de Xingzipu (canton de Shuangfeng, agglomération de Loudi, province du Hunan). Plus tard cette nuit là, la police l'a envoyé à la Division de sécurité domestique de Louxing dans la ville de Loudi.

M. Peng Chuhao, 74 ans, travaillait en tant que chef de section de sécurité dans la Division 418 avant sa retraite. Les fonctionnaires du régime communiste l'ont persécuté plusieurs fois. En octobre 2004, la police de Louxing, du " Bureau 610 " et de la Division de sûreté intérieure, l'ont arrêté et détenu au centre de détention de Loudi. Puis en juin 2005, la cour l'a illégalement condamné à trois ans avec sursis.

En octobre 2007, des policiers en civil de la ville de Loudi ont arrêté M. Peng alors qu’il distribuait des matériaux de Falun Gong. Il s'est échappé plus tard cette nuit là, mais a dû quitter le domicile pour éviter davantage de persécution. Le secrétaire du parti à son lieu d'affectation précédent, la Division 418, travaillait avec le bureau 610 et a cessé de lui verser sa pension de retraite. Pendant les deux années où M. Peng Chuhao a été sans domicile, la police est allée trouver sa famille, les enfants de sa famille et ses proches pour le rechercher. En raison du harcèlement par la police, les vies de ces familles ont été sérieusement perturbées. A présent, M. Peng a été de nouveau illégalement détenu.

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2009/12/12/214295.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.