Deux mondes considérablement différents de chaque coté du détroit de Taiwan

Lorsque Chen Yunlin, président de l’Association chinoise pour les relations à travers le détroit de Taiwan (ARATS) s’est rendu récemment à Taiwan, son arrivée a déclenché une série de manifestations locales. Plus de 100.000 personnes ont envahi les rues pour exprimer leur opinion. Parmi les protestataires se trouvaient des pratiquants de Falun Gong, pratique spirituelle pacifique, brutalement persécutée en Chine.

Les pratiquants de Falun Gong ont déployé des bannières appelant à la fin de la persécution en Chine continentale. Ils étaient dehors tôt le matin du 22 décembre 2009, devant l’hôtel Windsor où résidait Chen Yunlin. Les 350 membres de la puissante Fanfare Tian Guo (Pays céleste) du Falun Gong a joué ‘’Falun Dafa Hao (Rao) [Falun Dafa est bon]’’, alors qu’un autre groupe de 100 pratiquants jouaient des tambours de ceinture. C’était un spectacle magnifique. Des ballons avec les mots ‘’Falun Dafa Hao (Rao) [Falun Dafa est bon]’’ et ‘’Cessez de persécuter Falun Gong’’ s'envolaient derrière l’hôtel. Prés de 6.000 pratiquants de différents endroits de Taiwan ont pratiqué ensemble les exercices du Falun Gong. Ils ont rendu compte du caractère merveilleux de Falun Dafa et pressé le Parti communiste chinois de mettre fin à la persécution. De nombreuses personnes ont exprimé de l’admiration pour le pacifisme des pratiquants.

Un activiste des droits de l’homme a commenté: ‘’Je suis ému par leurs actions, mais je vois aussi une force pour la paix, qui me fait penser qu’il existe encore de l’espoir dans ce monde…’’

Une camionnette conduite par un autre groupe de manifestants équipés de haut-parleurs tonitruants contre le Parti communiste Chinois et Chen Yunmin a circulé prés de l’endroit où se déroulait une réunion entre Chen Yunlin et son homologue Taiwanais, Chiang Pin-kung, président de la Fondation pour les échanges à travers le détroit de Taiwan ; mais les opérateurs de la camionnette ont considérablement baissé le volume en passant prés de l’endroit où les pratiquants de Falun Gong étaient assis, et l’organisateur a gentiment rappelé aux autres dans la camionnette : ‘’Faites attention ! Nous devrions baisser nos haut-parleurs !’’ Ils ont agi ainsi encore et encore alors qu’ils tournaient continuellement autour de l’hôtel en disant : ‘’Ne dérangeons pas le sit-in pacifique des pratiquants de Falun Gong.’’

Les pratiquants sont restés assis toute la nuit, bien qu’à ce moment, la température avait baissé en deçà des 10 degré C, accompagnée d’un vent fort. Ils ont organisé une veillée aux chandelles pour éveiller les consciences au sujet de la persécution. Dans la soirée, le propriétaire d’un magasin a allumé les lumières dans son magasin afin que les pratiquants debout dans la rue à l’extérieur, puissent mieux voir. Un homme a acheté un grand pot de thé et de nombreuses tasses en carton et demandé aux pratiquants : ‘’Bonjour, je vis tout prés. Il fait froid, et je vous apporté du thé chaud pour vous revigorer !’’ Il a demandé aux pratiquants, l’un après l’autre s’ils avaient besoin de thé chaud, exprimant ainsi son respect et son soutien aux disciples d'Authenticité-Compassion-Tolérance.

Un autre homme a apporté du pain pour les pratiquants en disant : ‘’Vous devez avoir faim, à rester debout pendant si longtemps !’’ Un conducteur de taxi a demandé : ‘’Je ne comprends pas vraiment pourquoi le Parti communiste chinois persécute ces personnes rationnelles et pacifiques ? Ils ne sont seulement qu’un groupe de pratiquants !’’ Il avait vu différentes protestations et rassemblements, mais n’avait jamais vu un groupe aussi pacifique et raisonnable que Falun Gong.

M. Ji, propriétaire d’un magasin d'alimentation s'est écrié: ‘’Oh ! Falun Gong, merveilleux !’’ lorsqu’il a vu des pratiquants portant des vestes avec les mots ‘’Falun Dafa.’’ Il a exprimé sa colère face à l’injustice de la persécution : ‘’Le Parti communiste chinois est vraiment ridicule de persécuter Falun Gong. Vous êtes des citoyens respectueux de la loi qui oeuvrent à améliorer vos standards moraux ; cependant, le Parti insiste pour vous assassiner. Pourquoi ce type de gouvernement existe-t-il ? Qui ose travailler avec lui ?’’

Un résident local Lin, a déclaré aux pratiquants: ‘’Vous êtes vraiment, vraiment différents des autres groupes. Vous êtes si calmes, si harmonieux, si ordonnés, ce qui nous fait vous apprécier encore plus. ‘’Continuez !’’ M. Ye, conducteur de bus touristiques a dit avec un regard étonné : ‘’ Ils sont si différents ! Les pratiquants de Falun Gong sont si accommodants. Je n’ai à m’inquiéter de rien tant que je les emmène à leur destination. Ils ne font jamais de bruit ni n'ont de demandes supplémentaires, et ils sont très calmes. C'est vraiment un groupe agréable.’’

Quelques manifestants non pratiquants ont même crié : ‘’Falun Dafa Hao (Rao) [Falun Dafa est bon] ; Falun Gong est l’espoir de Taiwan.’’

J’ai été ému aux larmes lorsque j’ai lu les rapports sur des pratiquants Taiwanais travaillant à faire cesser la persécution brutale en Chine continentale, qui m’a rappelé le contraste entre ce qui se passe en Chine continentale et Taiwan.

En 1999, les pratiquants ont aussi ému les résidents de Chine continentale. Comme l’histoire nous le dit, après que Hu Zuoxiu ait calomnié Falun Gong dans un magazine et que le régime communiste ait arrêté plusieurs pratiquants, 10.000 pratiquants ont pétitionné à l’extérieur du Bureau des appels d’Etat . Plusieurs pratiquants sont entrés pour rencontrer le Premier ministre après y avoir été invité, et les autres sont restés calmement à l’extérieur sans crier aucun slogan ni brandir de bannières. Ils étaient issus de toutes les couches sociales ; leurs âges allaient de très jeune à très âgé. Il y avait des ouvriers, des paysans, des soldats, des policiers et des femmes au foyer. Un résident local de Pékin a proféré ces mots sincères : ‘’Nous avons vécu ici toute notre vie et nous avons vu divers types de pétitionnaires. Ils criaient, hurlaient, se battaient et ils tentaient de forcer leur chemin jusqu'au bureau des appels, mais nous n’avons jamais vu de manifestants comme vous. L'avoir vu de nos propres yeux rend notre vie digne d'être vécue’’ D’autres personnes ont été stupéfaites par la discipline et ont affirmé : ‘’C’est l’espoir de la Chine.’’

L’ancien chef du régime, Jiang Zemin ne croyait pas que quiconque en ce monde soit capable d’un tel comportement altruiste, et a faussement accusé Falun Gong d’être ‘’dirigé [par des intérêts extérieurs] derrière la scène.’’ Lors d’une réunion du Bureau politique, le 7 juin 1999, il a déclaré, au mépris des faits, que ‘’la question du Falun Gong implique un profond contexte politique et social et un contexte international complexe.’’ Il a forcé les autres membres du bureau politique à agréer à la persécution illégale du Falun Gong en déclarant ‘’Falun Gong causera la destruction de notre Parti et de la nation.’’ En conséquence, le parti a étiqueté l’appel pacifique des pratiquants prés du Bureau des appels du conseil d’état comme étant une ‘’attaque contre Zhongnanhai’’ [complexe du gouvernement central].

Nous avons tous appris et lu ce qui a suivi: Les sites de pratique du Falun Gong dans toute la Chine ont été interdits en une nuit. Fin mai 1999, les agents de police dans tout le pays ont commencé à harceler les pratiquants. Ils arrosaient les pratiquants avec des tuyaux à haute pression et utilisaient des haut-parleurs pour interférer avec les exercices paisibles des pratiquants. Des assistants volontaires ont été emmenés aux services de police et interrogés. Ils ont été suivis ; leurs téléphones ont été mis sur écoute et on leur a demandé de ne pas quitter l’agglomération sans autorisation des autorités.

Après que la persécution ait commencé pour de bon le 20 juillet, les stations TV du régime communiste dans toute la Chine ont bombardé le public avec des vidéos calomnieuses à longueur de journée. En conséquence, même aujourd'hui, des personnes sont encore trompées par la propagande du parti et refusent de voir les faits. De plus, les pratiquants étaient et sont encore envoyés dans des centres de garde à vue, des prisons, des camps de travail et des installations de lavage de cerveau. Le régime est même allé jusqu’à systématiquement prélever des organes des pratiquants pour d’énormes profits.

Récemment, l’Organisation mondiale d'Investigation sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG) a publié un reportage d’une conversation entre un enquêteur spécial et le témoin d’une atrocité indicible. Ce témoin travaillait pour le système (policier) de la sécurité publique, province de Liaoning en 2002 et avait participé à des arrestations illégales et des tortures de pratiquants de Falun Gong. Une pratiquante de Falun Gong d'une trentaine d'années avait des blessures et des cicatrices sur tout le corps après une semaine de torture et d'alimentation forcée. Le 9 avril 2002, un certain bureau de la sécurité publique de la province de Liaoning a envoyé deux chirurgiens militaires, un de l’hôpital général de la région militaire de Shenyang de l’armée de libération du peuple : l’autre un chirurgien militaire diplômé de la seconde université médicale militaire. Ils ont transféré cette pratiquante dans un autre endroit. Alors que cette dernière était totalement consciente, ils ont prélevé son cœur, ses reins et autres organes dans l’anesthésier. Le témoin était un garde de la police armée à cette époque et a été témoin du processus entier de prélèvement d’organes à vif.

Voici ci-dessous, un extrait du rapport.

Témoin: ‘’Ils ont incisé sa poitrine avec un couteau, sans même que leurs mains tremblent…Puis ‘’Ah !’’ elle a crié une fois fortement. Puis elle a hurlé : ‘’Falun Dafa Hao (Rao) [Falun Dafa est bon]. Elle a ajouté : ‘’Vous me tuez, une personne.’ [Je pense] que cela signifiait, à peu prés: ‘’Vous tuez une personne comme moi. Pouvez-vous assassiner plusieurs centaines de millions d’entre nous, personnes persécutées par vous pour notre véritable croyance ?’ A ce moment, ce médecin, ce chirurgien militaire, a hésité. Puis, il m’a regardé, puis notre supérieur (des policiers). Ce dernier a opiné de la tête, et il a continué à s’occuper des veines… [Son] cœur a été d’abord enlevé, puis, les reins. Lorsque ses veines cardiaques ont été coupées par les ciseaux, elle a commencé à tressauter. C’était extrêmement horrible….Je peux imiter pour vous son cri, bien que je ne puisse pas bien l’imiter. Cela semblait comme si quelque chose s’était déchiré, et elle a alors continué ‘’ah.’’ Puis, elle a gardé pour toujours sa bouche grande ouverte et ses deux yeux grands ouverts.

Ah…Je ne veux pas continuer. Cette personne était un professeur enseignant dans une grande école. Son fils devrait avoir presque 12 ans maintenant. Son époux était plutôt incapable [n’avait pas beaucoup de pouvoir] ; peut-être un ouvrier. Avant cet acte horrible, elle avait souffert une humiliation encore plus grande. Beaucoup de nos policiers étaient pervertis. Ils utilisaient des tenailles et autres équipements qu’ils avaient pris je ne sais où pour l’agresser. J’ai été témoin de tout ceci de mes propres yeux, mais je regrette de ne pas avoir pris de photos. Elle était agréable à voir, plutôt jolie, [ainsi les policiers] l’ont violé…ce n'est que trop fréquent.’’

Cela s'est vraiment produit en Chine. De nombreuses personnes, y compris les chinois du continent ne croient pas que le Parti communiste soit capable d’une telle bestialité, dénué de toute once de civilisation.

Mme Hu qui vit à Taoyuan, Taiwan a déclaré : ‘’Le Parti communiste est réellement dégoûtant. Ils vendent les organes des gens. Est-ce un comportement humain ? Comment des êtres humains peuvent-ils agir de la sorte?’’

Et cependant, ce n’est pas le premier cas exposé. Annie, l’ex-épouse d’un neurochirurgien qui a prélevé les cornées de plus de 2.000 pratiquants de Falun Gong dans le camp de concentration de Sujiatun est sorti dire la choquante vérité, il y a plus de trois ans, en 2006. Depuis lors, plus de témoins ont courageusement révélé qu’il existait 36 camps de concentration similaires dans toute la Chine. Le massacre de pratiquants de Falun Gong, d’après les termes de l’avocat international des droits de l’homme, David Matas, ‘‘est une nouvelle sorte de mal encore jamais vu sur cette planète.’’

En dépit de tout cela, les pratiquants de Falun Gong n'ont pas été intimidés; au contraire, ils persévèrent dans leur croyance et continuent à parler aux gens de ce qui se passe en Chine. Je ne peux retenir mes larmes après avoir écouté les enregistrements. J’ai été profondément ému par la veillée aux chandelles, qui a duré toute la nuit, des pratiquants de Taiwan, ainsi que par la chaleur et le soutien des gens de Taiwan. Combien de crimes supplémentaires mes concitoyens pourront-ils endurer ? Pourquoi n’avons-nous pas chassé ce spectre pervers [le Parti communiste chinois] ? Chaque chinois a la responsabilité de faire tout ce qu’il peut pour aider cette cause droite.

L’histoire se souviendra de tout ce qu’ont accompli les pratiquants de Dafa durant cette période, et l’histoire a déjà enregistré la paix, l’harmonie et l’espoir que Falun Gong a apporté à ce monde !


Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2009/12/25/215026.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.