Taiwan : Une exposition d'Art impressionne les visiteurs locaux

L'Exposition d'Art Authenticité-Bienveillance-Tolérance a été présentée dans la bibliothèque de l'Université nationale Cheng Kung à Tainan, sud de Taiwan, du 9 au 21 mai 2010. Les 41 peintures dépeignent la grâce de Bouddha, la joie de pratiquer Falun Dafa, la persécution brutale, l'éveil de la conscience, et le secours aux pratiquants emprisonnés. Les nombreux visiteurs ont dit être impressionnés par la qualité technique de la peinture et bouleversés par la gravité de la persécution de Falun Gong en Chine.

Les peintres Kang Shih-Hao et Tsai Yu bouleversés par la peinture "Larmes d'une orpheline"
Le peintre Chang Shu-Te a particulièrement aimé la peinture"Broder sur le Falun"
Le peintre Kao Yue-Yuan présente sa calligraphie avec les caractères pour Authenticité-Bienveillance-Tolérance
Le professeur associé Chan Shih-Huang est touché par la peinture"Sans domicile"

Kang Shih-Hao et son épouse, Tsai Yu, sont peintres. Après avoir vu les œuvres, Kang a dit que l'expression d'émotion était la chose la plus difficile à peindre. "Pourtant les expressions sur chaque visage dans chaque peinture étaient exquises et montraient de manière vivante les émotions de douleur, de détermination et d'impuissance."

Tsai a trouvé que le style de peinture réaliste exprimait de la façon la plus belle Authenticité-Bienveillance-Tolérance, et purifiait le coeur des gens. "Les œuvres d'art interprètent les sentiments des gens d'une manière merveilleuse."

Le couple a eu le cœur profondément touché par la fillette, qui dans "Larmes d'une orpheline" n'a pas la moindre idée de ce qu'il va advenir d'elle.

Le peintre Chang-Shu-Te a aimé "Broder sur le Falun" parce que l'expression et les mains de la vieille dame lui ont rappelé sa mère décédée voici des années. Elle a aimé la peinture parce que "La dame, bien qu'ayant enduré autant d'épreuves a quand même choisi de montrer les belles choses de sa vie."

Le peintre Kao-Yue a appris la torture et le prélèvement des organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant et que de telles choses continuaient à se produire au moment où elle parlait. Étant chrétienne, elle a condamné la répression de la croyance. "Tous les êtres humains doivent avoir la liberté de croyance." Elle a offert à l'hôte une de ses calligraphies avec écrit "Authenticité-Bienveillance-Tolérance" et lui a témoigné son respect.

Le professeur associé Chan Shih-Huang, du département des statistiques à l'université a amené sa fille à l'exposition. Il a été touché par la peinture "Sans foyer" parce que "La petite fille a des clés à son cou, mais sa maison est sous scellés et elle ne peut plus rentrer chez elle. La persécution a complètement détruit sa famille ! "

Chan a noté l'éclat de la peinture et dit qu'elle lui faisait ressentir que "les pratiquants de Falun Gong bien qu'ils ont terriblement souffert sous la persécution, ont de l'espoir dans leurs cœurs et croient en un futur lumineux. Ils continuent à s'améliorer. Ils sont extraordinaires!"

La fille de Chan ne réalisait pas la gravité de la persécution avant qu'elle ne voit les peintures. Elle a éprouvé du respect pour les pratiquants pour "tenir à ce qu'ils croient au prix de leur vie."

M. Yang, un homme d'affaires a aimé la peinture "Nuit silencieuse", parce qu'elle dégage de la chaleur. "La pratiquante lit en tendant son enfant. Il est manifeste qu'elle aime son enfant et est une bonne mère."

Version chinoise disponible à :
http://www.yuanming.net/articles/201005/92496.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.