Remarques éloquentes de fonctionnaires du PCC sur la " transformation " des pratiquants de Falun Gong.

Au début de la persécution de Falun Gong, le Parti communiste chinois chinois (PCC) a mis en œuvre une politique qui a défini des " taux de transformations ", dans toutes les unités de travail, parmi les autorités locales, le milieu judiciaire, et de nombreuses autres institutions de la société.

Le but de la politique de "transformation" du PCC était de soumettre les pratiquants au lavage de cerveau , et les forcer à abandonner leur croyance en Falun Gong et en ses principes directeurs : Authenticité-Compassion-Tolérance. Ceci constitue en soi une violation de la liberté de croyance telle que garantie par la constitution chinoise, mais laissons cela de coté pour le moment.

Récemment, aux alentours du onzième anniversaire de la persécution, un entretien est paru sur un site Internet chinois, avec Chen Changwen, professeur sous les ordres du PCC, dans le but de développer de meilleures techniques de lavage de cerveau et de "transformer " les pratiquants de Falun Gong. Chen, responsable de secteur dans le département de sociologie de l’université du Sichuan, a admis que son programme ne fonctionnait pas bien, et il en a attribué la raison à la ferme croyance des pratiquants de Falun Gong dans le divin, ce qui efficacement bloqué les techniques de lavage de cerveau et grandement réduit le taux de " transformation ". Cet entretien contient quelques affirmations qui donnent un aperçu de la propagande et de la logique déviée du PCC.

Dans cet entretien, le professeur Chen créé un profil de pratiquants de Falun Gong comme étant des marginaux et issus de la classe la plus défavorisée de la société, qui espèrent obtenir un minimum d’acceptation et de dignité en se joignant à un groupe plus important.

Cependant, Chen ignore totalement le fait que, avant la persécution qui a débuté en 1999, entre soixante-dix et cent millions de personnes pratiquaient Falun Gong—et que ces pratiquants provenaient de toutes les couches de la société, y compris des professeurs d’université et de hauts fonctionnaires gouvernementaux. De plus, il semble totalement ignoré le nombre de pratiquants hors de Chine, titulaires de diplômes de maitrise et de doctorat. Cette allègre ignorance des faits est en phase avec la stratégie du PCC de placer Falun Gong en dehors du courant principal de la société chinoise, et ainsi tourner la société chinoise contre Falun Gong avec des mensonges éhontés.

Dans le but de dénigrer davantage Falun Gong, Chen faisait allusion au fait que de nombreux pratiquants sont actuellement sans domicile et sans ressources, impliquant que les pratiquants de Falun Gong représentent un mal social devant être traité. Mais il n’a pas cru bon d'expliquer que la raison pour laquelle ces pratiquants se trouvent sans ressources est la politique du PCC de " détruire leur réputation, les ruiner financièrement et de les détruire physiquement. " Il s’agit d’un autre exemple de la logique du PCC qui commence par une conclusion et prend sélectivement des informations hors contexte dans le but de justifier cette conclusion.

Chen Changwen va alors jusqu’à prétendre que les enseignements de Falun Gong " empêchent les gens de fonctionner normalement dans la société." Les points centraux de son argumentation s’articulent autour de l’allégation que la croyance des pratiquants dans le divin et leur foi dans des choses qui ne sont pas tangibles ou facilement prouvées. Dans une société où l’état promeut l’athéisme et le met en œuvre par la violence, peut-être qu’une telle foi peut être considérée comme inhabituelle. Mais quelque soient les standards partout ailleurs dans le monde, la foi et la spiritualité sont des vertus établies dans les fondement de la société. Prenez les Etats-Unis, par exemple. Le droit de pratiquer une croyance, que ce soit le Christianisme, l’Islam ou même l’athéisme est un de ses principes fondateurs.

Lorsque j’ai lu l’entretien du Professeur Chen, je l’ai d’abord rejeté comme encore une attaque aveugle. En me penchant sur la question, cependant, je pense qu'il est assez représentatif de la fausse logique que le PCC utilise pour diaboliser le Falun Gong et justifier sa persécution sans fondement, et je voulais partager mes réflexions sur la question.

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2010/7/17/227118.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.