S’améliorer en tant que représentant des ventes pour un journal chinois

--Présenté lors de la Conférence de Partage d'Expérience de Cultivation de Falun Dafa à Washington DC 2010
 

Salutations! Vénérable Maître et compagnons de pratique!

Je suis une pratiquante de la région métropolitaine de Washington DC. J’ai commencé à pratiquer Falun Dafa en 1997 à Beijing et j’ai été très impressionnée par la profondeur philosophique de cette méthode et la sagesse qu’elle transmettait. Bien que, dans mon esprit, ma qualité d’éveil était médiocre, Maître ne m’a pas abandonné et a arrangé encore et encore des occasions pour moi d’enlever mes attachements. J’aimerais partager avec vous comment je me suis améliorée en faisant partie de l’équipe des ventes au sein d’un journal de langue chinoise.

Avant de devenir représentante des ventes pour le journal, j’ai été impliquée dans d’autres projets de clarification de la vérité. Cependant, après avoir fait partie de l’équipe des ventes, j’ai découvert beaucoup d’attachements dont je n’étais pas consciente auparavant. Un homme d’affaire chinois a appelé voulant insérer une publicité dans l’édition du Nouvel an chinois du journal. C’était moins d’un mois après que j’ai rejoint l’équipe des ventes. Que c’était merveilleux ! Je lui ai faxé le contrat. Tout en attendant sa signature, je me sentais nerveuse et j’étais inquiète qu’il ne change d’avis. Ceci était une réflexion de mes pensées encore incorrectes et de mon inquiétude vis-à-vis du gain et de la perte dans le monde. Une fois que j’ai identifié cet état, je me suis sentie honteuse de ne pas avoir abandonné un tel attachement, bien que je fusse une ancienne pratiquante. Cela m’a pris beaucoup de temps pour éliminer ces pensées. Pour un pratiquant, rien n’arrive par hasard et si on a un attachement, quelque chose se produira afin de l’exposer.

J'ai réalisé que je devais éliminer beaucoup d'attachements et remplir mes vœux tout en vendant des publicités. C'était une des raisons pour lesquelles j'avais rejoint le journal. Suffisamment confiante, en très peu de temps, j'ai remarqué certains attachements fondamentaux, y compris la mentalité de me valider moi-meme, d'être excessivement heureuse, et la jalousie. Quand je signais un contrat, spécialement quand cela avait demandé un grand effort, je me sentais très contente. Quand je n'avais pas de client pendant un long moment, je me sentais quelque peu déçue et j'avais peur que les autres ne me regardent de haut. En surface, j'étais heureuse quand les autres réussissaient dans leur travail, mais à l'intérieur je me sentais plutôt bouleversée et parfois carrément malad. Pendant longtemps, je me suis sentie vraiment triste quand je découvrais que j'avais de si nombreux attachements. Je voulais réellement les abandonner, mais j'avais échoué à le faire. Je me demandais souvent ce que je pouvais faire. Je ne pouvais pas démissionner de mon travail, parce qu'alors je ne marcherais pas sur le chemin que Maître a tracé pour moi. Quel dilemme douloureux ! J'ai regardé les articles parlant de ces attachements sur le site Internet Minghui . Ces articles m'ont encouragé à me débarrasser de mes mauvaises pensées. Je suis reconnaissante aux pratiquants qui maintiennent le site Minghui et de fournir une telle ressource. J'ai continué à penser aux paroles du Maître: "La Loi peut briser tous les attachements" (Essentiels pour un Avancement Assidu II, "Éliminer l'interférence"). Cela m'a montré que je devais rechercher les réponses dans les écrits du Maître. Finalement, j'ai décidé de mémoriser tous les paragraphes concernant ces attachements.

Après avoir récité la Loi, j’ai retrouvé ma tranquillité d’esprit. Maintenant, il est plus facile de me contrôler, même si j’ai encore ces pensées en moi. Mais, je suis toujours perplexe face à la question : "Pourquoi ai-je autant de mauvaises pensées ? " Un jour que j’étudiais le chapitre " La conscience principale doit être forte " dans Zhuan Falun :

"Du moment qu'il vit, l'homme doit penser. Comme on est égaré au milieu des gens ordinaires, souvent dans l'esprit surgissent des pensées qui tournent autour du prestige, du gain, de la luxure, de la colère, etc. A la longue, cela va former une sorte de karma des pensées très puissant."

J’ai soudain compris. Bien que je n’avais pas commis de mauvaises actions avant d'être une pratiquante, j’étais obsédée par différents souhaits et désirs. Je ne prêtais pas d'attention à mes pensées et après avoir pratiqué le Falun Dafa, j’avais encore souvent les désirs d’une personne ordinaire. Aussi, j’ai dû creuser à la source de ces attachements, comme Maître l’a enseigné dans Zhuan Falun, Votre conscience principale doit prédominer :

"Mais la plupart des gens peuvent se servir de leur puissante pensée subjective (conscience principale forte)."

Cela a été une étape importante dans mes dix ans de cultivation. J’étais inquiète à propos de ma pauvre qualité d’éveil.


Cultiver la tolérance

Bien que j’étudiais les enseignements de Maître concernant la Tolérance : " La Tolérance est le point crucial pour élever le Xinxing " (" Qu’est ce que la Tolérance " dans Essentiels pour un Avancement Assidu), la tolérance n’est pas facile à réaliser. Parfois je me tiens à l’écart des autres, de façon à ne pas être atteinte. Cependant, en tant que vendeur, vous n’avez pas d’autre choix que d’affronter des situations quelque peu embarrassantes. Une fois, je suis arrivée à l’heure afin de rencontrer un client mais il m’a fait attendre pendant quatre heures et s’est montré irrespectueux. Ses employés me disaient calmement : "Vous êtes une personne tolérante. " Je n’ai eu aucune plainte et j’ai considéré ceci comme une opportunité de cultivation. Un autre client que je connais depuis deux ans a mal parlé de notre journal et a refusé de faire affaire avec nous. Deux ans plus tard, j’ai décidé de l’appeler et je me demandais s’il m’insulterait encore. Je luttais mentalement. Mais alors, je me suis souvenue d’un proverbe disant : " Un peu d’impatience ruine de grands projets. " Je me suis aussi souvenue de l’histoire de la patience de Han Xin bien qu’il ait été profondément insulté. J’ai pris le téléphone et je l’ai appelé. Finalement, il a placé une pub dans notre journal et nous sommes depuis devenus des amis. Certaines personnes ont accepté de faire de la publicité chez nous, mais je n’ai pas entendu parler d’eux durant plusieurs jours ou plusieurs mois. En fait, ils ont éprouvé ma patience et je devais l’endurer. Aujourd’hui, je ne trouve plus du tout que ce soit difficile d’être tolérante. Quand des frictions se développent entre moi et d’autres pratiquants, je choisis la patience. Si d’autres me mettent à mal, je réalise que Maître me donne alors une chance de devenir plus ouverte d’esprit. Quand je regarde en arrière, je comprends que je n’ai rien perdu mais que j’ai eu au contraire l’occasion d’améliorer mon xinxing.

<>Dépasser ses propres limitations dans le processus de vendre des pubs

Les pratiquants autour de moi savent que j’ai peur de conduire sur les autoroutes. Quand mon mari plaisante de moi, je riposte, citant l’exemple de jeunes pratiquants locaux qui ne pouvaient pas conduire, ceci afin de dissimuler ma lâcheté. En fait, j’avais peur d’être impliquée dans un accident de voiture et j’imaginais combien horrible pouvait être un accident de voiture. Oui, en tant que pratiquante, je savais que je ne devais pas avoir peur. Un pratiquant m’a dit de ne pas m’inquiéter de cela et de laisser les choses suivre leur cours naturel. Mais j’ai fait la sourde oreille face à ses conseils. Un jour, je devais récupérer de l’argent auprès d’un client qui vivait très loin de chez moi. Parce que j’avais peur de conduire, j’ai pris le métro d’abord et puis j’ai demandé à un pratiquant de venir me chercher. J’ai pris trois heures pour le transport aller et retour et le pratiquant a dû passer au moins deux heures pour m’accompagner. J’ai essayé de surmonter ma peur mais c’était très difficile. Un jour, j’ai dû encore récupérer de l’argent auprès d’un client. Alors que je me demandais quoi faire, je me suis sentie soudain très embarrassée. Comment pouvais-je continuer à prendre le temps précieux de l’autre pratiquant ? Je dois surmonter cet attachement. J’ai décidé de conduire afin de récupérer l’argent. J’ai pensé en moi-même : « Maître voit sûrement ma détermination à surmonter cet attachement et fera en sorte que les choses se déroulent bien. » Cependant, mon GPS n’a pas fonctionné alors que je m’engageais sur l’autoroute. J’étais un peu nerveuse au début mais je me suis rapidement forcée à me calmer. Je devais faire face à la situation. J’ai pensé que la perversité essayait de me faire abandonner. Comment pouvais-je abandonner maintenant ? C’est simplement une opportunité pour briser la limitation que je m'imposais. Je me suis calmée et je suis arrivée chez mon client sans aucun problème. J’ai pensé que je serais excitée à l’idée d’avoir pu surmonter finalement ma peur mais j’étais inhabituellement calme, comme si rien ne s'était produit.


Cultiver en tant que directrice des ventes

En avril dernier, je suis devenue directrice des ventes au sein du journal à Washington DC. Avant cela, je faisais toujours comme je voulais et je pensais secrètement que je décidais combien de travail je voulais fournir, et donc j’étais souvent complaisante. Je n’observais pas quelques règles de l’entreprise, pensant que nous pouvions surseoir aux règles, puisqu’après tout chacun était pratiquant. Cependant, en tant que directrice, je devais changer mes habitudes. Aux réunions hebdomadaires, je n’avais pas grand-chose à dire sur les questions des ventes puisqu’il n’y avait que moi et la directrice qui vendions des pubs à ce moment-là. Malgré l’aide d’un autre pratiquant habitué aux ventes, je n’avais toujours rien à dire lors des réunions. J’ai grandement bénéficié des partages d’expérience de ma directrice sur la façon dont elle a démarré l’entreprise avec seulement quelques employés et les difficultés qu’ils ont surmonté. Ils travaillaient souvent de longues heures avec très peu de repos. Je soupirais parce que je réalisais que nous marchions sur le chemin que d’autres pratiquants avaient tracé. Peu à peu, j’ai commencé à m’imposer de plus hautes exigences après avoir observé ces pratiquants diligents, énergiques et persévérants. Pour notre bonheur, depuis le mois de mai de cette année, nous avons commencé à réaliser suffisamment de ventes pour couvrir les dépenses principales. Avant cela, nous étions toujours déficitaires et plusieurs fois, les imprimeurs ont menacé de rompre notre contrat.


Récemment, une pratiquante a rejoint notre équipe des ventes. Je m’inquiétais de savoir comment former la nouvelle parce que je n’avais jamais formé qui que ce soit auparavant. J’ai assisté à la conférence de Toronto en mai dernier ainsi qu’à une réunion de groupe de deux heures. Ce que j’ai entendu le plus souvent était d’ " abandonner nos egos ". J’ai réalisé que j’avais échoué à bien diriger l’équipe des ventes parce que je n’encourageais pas un environnement où la coopération et la coordination étaient pratiquées. Chaque jour, je me concentrais uniquement sur mon propre travail et j’ignorais les besoins de la nouvelle vendeuse. J’ai décidé de construire une équipe forte après être sortie de la réunion. Pendant ce temps, notre nouvelle représentante des ventes avait rapidement progressé dans son rôle et commençait à développer son propre projet. Elle a mis en place une page entière de petites annonces. Il n’y a rien que je pouvais ajouter quand elle a parlé de son idée à la directrice. Pendant plusieurs jours, je me suis sentie mal à l’aise. Puis, j’ai soudainement réalisé que je devais abandonner mon ego et soutenir son projet de tout mon cœur. J’ai signé avec succès un contrat d’un an pour une petite annonce qu’elle avait projeté d’achever bien que ce soit un dimanche.

A présent, nous avons appris à travailler comme une équipe et à bien coopérer ensemble. Une force invisible pousse chaque membre de l’équipe à avancer rapidement. La nouvelle commerciale n’a plus peur de rencontrer des clients par elle-même et est devenue une employée de qualité. Un autre employé en charge des finances a signé plusieurs contrats avec le gouvernement américain. Une commerciale, qui était habituellement hésitante en raison de sa peur, a conclu plusieurs petites ventes. Récemment, notre directrice a heurté un daim en voiture et celle-ci était en mauvais état, mais elle a continué de rouler. En allant chez le mécanicien, elle a contracté avec succès plusieurs annonces de mécanique. Aussi, de mauvaises choses peuvent se transformer en de bonnes choses. Nous nous encourageons mutuellement, et plus nous travaillons, plus nous avons de l’énergie. Auparavant, j’avais un attachement. J’avais peur de me retrouver derrière les autres, ceci en raison de ma pauvre compréhension et capacité. Je manquais de confiance en moi. Mes peurs ont disparu très rapidement alors que nous nous encouragions les uns les autres et nous améliorions tous ensemble. Comparé à l’esprit d’équipe démontré par les pratiquants, les accomplissements et la cultivation personnelle apparaissent très significatifs. Quand nous abandonnons notre ego et que nous coopérons tous sur ce que Maître veut que nous fassions, alors tout autre chose suivra.


Découvrir mon attachement à rechercher le confort et à mon incapacité à endurer de grandes épreuves

Pendant longtemps, notre équipe des ventes restait en arrière comparé aux autres. Nous avons essayé de nous améliorer en apprenant des autres pratiquants. Même si les pratiquants, qui sont des vendeurs professionnels, partageaient avec nous différentes techniques, à la fin nous avons découvert que la meilleure façon de nous améliorer était d’étudier la Loi chaque jour en groupe.

Je n’avais jamais réellement soumis à notre équipe des ventes l’idée d’un groupe d’étude de la Loi à cause de mon attachement au confort. Par rapport à notre planning quotidien, je savais que le meilleur moment pour étudier la Loi ensemble était tôt le matin sur Internet. Mais je ne suis pas matinale et j’avais l’habitude de retourner au lit après l’émission des pensées droites. Je pensais que je ne serais pas suffisamment réveillée pour lire la Loi le matin alors que j’avais sommeil. Aussi, je lisais juste par moi-même quand je me levais. Sinon, je commençais à travailler plus tard et j'utilisais le temps pour lire un peu. Cependant, je sentais que quelque chose n’était pas correct, mais je n’étais pas prête à dépasser cela. Plusieurs fois, je voulais soumettre l’idée aux compagnons de pratique mais j’étais retenue par mon attachement au confort. Je savais qu’une fois qu’on commencerait une étude de la Loi le matin, cela ne durerait pas qu’un seul jour. En mars, nos ventes ne s’étaient toujours pas améliorées et nous avions un nouveau vendeur. J’étais persuadée que nous devions étudier la Loi en groupe afin d’améliorer nos ventes. Finalement, j’ai soumis l’idée de commencer un groupe d’étude de la Loi et j’ai annoncé que nous commencerions dans quelques jours. Un des membres de l’équipe, une personne matinale, a immédiatement soutenu l’idée. Au début, nous avons rencontré des interférences, telles que des problèmes Internet, ou bien je ne pouvais pas me lever, etc, mais nous étions déterminés à étudier la Loi le matin. Nous avons décidé d’appeler au téléphone quiconque n’était pas parmi nous afin de nous réveiller quand il était l’heure de lire la Loi. Aussitôt, nous avons trouvé qu’il était excellent d’étudier la Loi ensemble, même si les ventes ne se sont pas améliorées dans l’immédiat. Nous avons réalisé que nous devenions plus organisés et plus professionnels. Pendant plusieurs années, je me sentais endormie quand je lisais la Loi. Ma paresse le matin était difficile à surmonter. Ce problème a peu à peu disparu. Maintenant, je peux me lever, même après être allée me coucher à 2 ou 3 heures du matin. Je sais dans mon cœur que nous n’aurions pas pu accomplir cela sans une coopération et un grand travail d’équipe.

La plupart des pratiquants à DC pensent que je peux endurer des épreuves. Récemment, nous avons eu une grande activité au niveau des ventes grâce à l’enthousiasme du nouveau vendeur que j’ai mentionné plus haut. Nous travaillions depuis tôt le matin jusque tard le soir. Nous passions des appels et rencontrions des clients durant toute la journée et le soir. Nous devions faire le design des publicités et parfois nous travaillions jusque 2 ou 3 heures du matin. J’étais très heureuse que nous ayons finalement fait de grands progrès dans les ventes. Mais, mon incapacité à supporter les épreuves a commencé à faire surface. La première fois que j’ai travaillé jusque très tard, j’ai pensé en moi-même avec humour que j’étais sur le point de devenir "superman". Mais après un moment, j’ai commencé à penser que c’était aussi trop difficile. J’avais rarement du temps pour ma famille. Heureusement, ils sont tous pratiquants et ont compris ma situation. Une fois, j’ai dit au nouveau vendeur en plaisantant que nous devions faire une pause. Cela devait être mon attachement au confort qui parlait. La semaine suivante, nos ventes ont fait un grand bond.

Mon attachement était devenu un obstacle au développement du bureau à Washington DC. Dans le passé, quand je me comparais aux deux autres "superman " au sein de notre équipe des ventes, je me confortais toujours en disant " je fais de mon mieux, je ne me force pas " comme une excuse pour ne pas être diligente. Maintenant, je devais faire face à la réalité. Pour que le journal se développe, nous devions constamment nous améliorer et nous surpasser. C’est la responsabilité et l’honneur d’être un pratiquant dans la période de la rectification par la Loi.


Etre strict envers soi-même et ne pas être auto satisfait

Il y a deux ans, j'aimais tout particulièrement regarder des feuilletons coréens. Je les regardais souvent toute la nuit durant et je m'arrêtais les yeux gonflés le jour suivant. A chaque fois que j'arrêtais de regarder un feuilleton, je traversais un processus d'élimination du karma qui durait plusieurs mois. Mon mari me critiquait, mais je n'y prêtais pas attention et pensais que les problèmes que je vivais n'avaient rien à voir avec le fait de regarder les feuilletons. J'étais certaine que c'était parce que j'étais trop fatiguée occupée à faire la promotion du spectacle Shen Yun. Cette année, j'ai décidé d'arrêter de regarder les programmes coréens car j'étais très occupée avec le travail de vente au journal. Depuis lors, je n'ai eu aucune élimination de karma de maladie. Cependant, récemment après avoir vu un client, j'ai eu l'occasion de façon inattendue de regarder un feuilleton. J'ai continué à le regarder comme je n'avais rien d'autre à faire. Quand je me suis réveillée le matin suivant, mes mains et mes lèvres étaient enflées. Quand j'ai essayé de lire la Loi sur Internet, j'ai eu des démangeaisons dans tout le corps. Qu'est ce qui arrivait? Après que j'aie étudié la Loi, j'ai regardé en moi et j'ai réalisé que c'était la conséquence d'avoir regardé les feuilletons le jour précédent. J'ai profondément regretté de ne pas avoir été stricte envers moi-même. J'ai également réalisé que plus notre implication dans les projets de Dafa est profonde, plus nous devons être exigent envers nous-même parce que Maître nous renforce vraiment à ce moment-là. Maître a déjà tracé un chemin pour nous afin que nous nous améliorions mais si nous ajoutons quoi que ce soit d'impur, cela mettra en péril cet arrangement. Une fois que j'ai réalisé cela, mes lèvres et mes mains sont redevenues normales.

A présent, la situation au journal à DC a grandement évolué en raison de changements cosmiques. Nos revenus en matière de ventes étaient très élevés en avril, et c'était la même chose pour le mois de mai. Nous espérions maintenir les mêmes résultats, mais en juin, nos ventes ont en fait doublé. Aucun de nous ne savait comment traiter cette réalité, tout spécialement moi.

La progression de la rectification par la Loi nous avait poussé de l'avant si rapidement mais je n'y étais pas préparée mentalement. J'ai partagé mes réflexions avec les compagnons de pratique. Ils m'ont dit solennellement que si je ne pouvais pas traiter un petit succès tel que celui-ci, comment pourrais-je traiter de plus grands succès dans le futur? En fait, nous savions tous que cet accomplissement est survenu parce que nous nous sommes bien coordonnés et que nous avons respecté le dur labeur de chacun. Ce genre de percée accélérée est définitivement le signe d'un changement cosmique. Au moins cela démontre que la rectification par la Loi avance à un rythme rapide et qu'aussi longtemps que nous nous coordonnons bien, de tels changements continueront à se produire. C'est un changement fondamental au-delà de toute imagination. Cela signifie également que Maître a de plus grandes attentes envers nous et que nous ne pouvons pas nous arrêter à notre précédent chemin. Nous devons avancer à grands pas. Nous devons continuellement étendre notre capacité dans l'immense force de la rectification par la Loi et être préparé à opérer de grandes percées à tout moment.

J'ai le meilleur travail au monde. J'ai compris cela dès que j'ai commencé à travailler en tant que commerciale pour le journal. Mon travail et ma cultivation ont fusionné ensemble. Souvent, dans le processus de vendre des publicités, j'ai l'opportunité de dire aux gens les faits à propos du Falun Gong, spécialement à ceux de Chine. Nous devons toujours clarifier la vérité et le faire avec force détails. Ceci fait également partie de la cultivation. La moindre pensée que j'ai est une opportunité pour m'améliorer. Plus j'en fais, plus je découvre des attachements et des insuffisances dans ma cultivation. Je vais continuer à être diligente et j'espère que je marcherais avec plus de détermination sur mon chemin de cultivation en tant que vendeuse, de façon à satisfaire aux exigences de Maître.

Merci de m'avoir écouté ! S'il y a quoi que ce soit d'inapproprié, merci de me l'indiquer avec bonté.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.