Le Parti communiste chinois fabrique des excuses pour persécuter le Falun Gong

J'ai un ami qui ‘est un fonctionnaire du gouvernement en tant qu'assistant de chef de département. Il pratiquait le Falun Gong et les gens le savaient. Plus tard, quelqu'un a déposé de fausses accusations contre lui. Quand la police a fouillé son domicile, ils ont confisqué ses livres de Falun Dafa et l'ont arrêté. Toutefois, la police a déclaré à sa famille qu'il avait été arrêté pour corruption. Il est évident que la police a fouillé son domicile parce qu'il était un pratiquant du Falun Gong, alors pourquoi ont-ils dit que c'était parce qu'il était impliqué dans la corruption? Lorsque la famille a parlé avec certains informateurs, la raison est devenue claire: c'était parce qu'il était un haut fonctionnaire et s'il avait été arrêté parce qu'il pratique le Falun Gong cela aurait causé pas mal de remous. De ce fait, ils l'ont couvert en inventant un crime..

Le site Internet Clearwisdom a publié le cas de M. Yang Hengqing, qui était vice président et professeur d'ingénierie électrique à Xi'an Université des Sciences et de la technologie. Il était également chef de service adjoint. Il a commencé à pratiquer le Falun Gong alors qu'il était vice-président de l'école. En 2000, il a écrit des lettres au comité de la province du Shaanxi et leur a parlé de la vérité à propos du Falun Gong. Pour cette raison, il a été sévèrement critiqué et un avis de critique à son sujet a été diffusé dans toute la province de Shaanxi. A cette époque, certains fonctionnaires ont envoyé un message disant: "Trouvez un prétexte pour le punir!" En 2002, M. Yang et sa famille ont tous été arrêtés, et il a été condamné à sept ans de prison. Il a été libéré pour raison médicale parce que sa santé s'était détériorée en prison. En fait, c'était Liu Jing, l'un des chefs de la centrale du Bureau 610 , qui avait ordonné à la police locale l'arrestation de M. Yang. Bien que M. Yang ait été libéré, la police locale cherche toujours une excuse afin de suivre les instructions du gouvernement central et le punir.

Alors quelle excuse les fonctionnaires du Parti communiste chinois (PCC) ont-ils utilisé pour le punir? Le fils aîné de M. Yang Hengqing, M. Yang Zhaojun, possédait une entreprise privée, la Société Guangsheng, qui a été légalement enregistrée auprès du Bureau de l'administration Commerciale et industrielle de la province du Shaanxi. En Septembre 2007, la Procurature de la ville de Xi'an a accusé la société Guangsheng de détournement de fonds publics. Ils ont déposé une plainte à la hâte, arrêté Yang Zhaojun, et confisqué tous les fonds de la société, s'élevant à près d'un million de yuans .

Les fonctionnaires en charge de l'affaire ont clairement forcé Yang Zhaojun à plaider coupable en utilisant le fait que son père était un pratiquant de Falun Gong. Ils ont contraint les témoins à changer leurs témoignages et ils ont menacé les avocats s’ils ne renonçaient pas à la défense. Ils ont même menacé M. Yang Hengqing afin qu’il renonce à son appel en faveur de son fils. En fin de compte, Yang Zhaojun a été condamné à dix ans de prison.

Le bureau 610 de la province du Shaanxi est soutenu dans sa persécution du Falun Gong par le PCC. Tant qu'ils respectent le PCC et persécutent le Falun Gong, toutes les excuses qu'ils utilisent deviennent légales. C'est ainsi que le PCC mène la persécution. Il résout les problèmes politiques par des moyens non-politiques, et il résout les questions non-politiques par des moyens politiques..

Le Falun Gong est une pratique spirituelle. Toutefois, lorsque le PCC a décidé de persécuter le Falun Gong, ils ont prétendu que le Falun Gong était un problème politique ce qui leur donnait une excuse. Quand ils ont lancé la persécution, ils ont utilisé des méthodes non-politiques telles que la pression économique.

La pratiquante de Falun Gong, Mme Chen Qingzhi était professeur de géographie au groupe des travailleurs Shuanghuan à Dongmafang, dans la ville de Yingcheng, province de Hubei. Elle a été persécutée par Long Hui, président du bureau local de l'éducation. En août 2007, le Comité de l'éducation de Yingcheng a fait passer un examen et a réaffecté des enseignants en fonction des résultats. Les 60 premiers ont été envoyés pour enseigner à Chengguan, dans la ville de Yingcheng, tandis que tous les lycées des villages ont été fermés.

Il est étrange que tous les enseignants à l'exception de Mme Chen Qingzhi aient passé un examen en rapport avec leurs domaines. Mme Chen, qui est également professeur de géographie, a dû passer un examen en politique et histoire. Parmi tous les professeurs de géographie qui ont passé l'examen, seule Mme Chen a échoué. Elle a obtenu son diplôme en géographie à l'Ecole normale de Huazhong et a enseigné la géographie à un niveau avancé pendant 20 ans. Les trois autres professeurs ont tous passé l'examen, même si elles n'ont pas de diplôme en géographie et n'avaient jamais enseigné la géographie dans un lycée

Lorsqu'on a demandé à Long Hui pourquoi Mme Chen en tant que professeur de géographie n'avait pas eu l'examen correspondant, sa réponse a été: "Il n'y a aucune raison. C’est nécessaire pour le travail et l'ordre est venu du gouvernement à un haut niveau." Avant l'examen, Zuo Xianghai, le directeur des ressources humaines au bureau de l'éducation de la ville a téléphoné à Mme Chen et lui a dit: «Vous serez autorisée à enseigner partout où vous voulez si vous pensez juste." Que signifie "pensez juste?" Cela signifie qu'ils essayaient de la faire renoncer à sa croyance et à la pratique du Falun Gong.

The politics and history exam has questions about Falun Gong. If Ms. Chen were to answer the Falun Gong questions according the CCP's policy, she might pass the exam, but would be denying her belief. If she were to answer the questions truthfully, she would definitely fail the exam. As a result, the CCP officials used this as an excuse to persecute Ms. Chen by preventing her from teaching.

L'examen en politique et en histoire avait des questions à propos du Falun Gong. Si Mme Chen répondait aux questions du Falun Gong selon la politique du PCC, elle pourrait passer l'examen, mais elle nierait alors sa croyance. Si elle répondait aux questions honnêtement, elle échouerait certainement à l'examen. En conséquence, les fonctionnaires du PCC ont utilisé ce prétexte pour persécuter Mme Chen en l'empêchant d'enseigner.

Alors, priver un enseignant qui pratique le Falun Gong de son droit d'enseigner est-ce une question politique ou non-politique? Les responsables locaux l'expliquent comme ils le veulent. Ils peuvent dire que vous avez un problème politique, et ensuite utiliser une méthode apolitique, comme un examen ordinaire, pour le résoudre.

Ces onze dernières années, le PCC persécute le Falun Gong en utilisant des méthodes différentes qui ne sont que des excuses.

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2010/10/11/230818.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.