Des documents internes du Parti communiste révèlent une nouvelle campagne visant à " transformer "de force des millions de pratiquants de Falun Gong en Chine

Des rapports font déjà état d’enlèvements et de morts en garde à vue dans les centres de lavage de cerveau
 

24 Oct 2010

New York—Une série de documents internes au Parti communiste, dont certains postés en ligne, révèlent les détails d’une nouvelle campagne sur trois ans d’un coût de plusieurs milliards de dollars ciblant des pratiquants de Falun Gong à travers la Chine.

Le but avoué de la campagne est de "transformer " 75 pour cent de tous les pratiquants connus, soit des dizaines de millions, en dépit de onze ans de répression brutale. En particulier, la campagne appelle les forces de sécurité à se rendre dans les " villages et les ménages" pour "éduquer et vaincre " les pratiquants de Falun Gong.

La transformation—un euphémisme pour forcer les pratiquants à renoncer au Falun Gong et prêter allégeance au Parti communiste—a été au centre de la campagne anti Falun Gong depuis ses débuts. Dans le cadre de la transformation, les personnes sont en particulier soumises à la torture physique et psychologique. (report)

" Ce à quoi ces documents appellent est une campagne de surveillance, d’enlèvements illégaux, de torture physique et de mauvais traitements psychologiques à très grande échelle" selon Erping Zhang, porte-parole du Falun Gong. "Les scènes qui se jouent dans toute la Chine pourraient être tirées de 1984 d’Orwell. "

" Lorsque les autorités parlent de ‘transformer’ les pratiquants de Falun Gong, ce qu’elles veulent dire est torturer les gens ayant une aspiration à être honnête, bons et tolérants. Ils tourmentent des personnes en bonne santé et rationnelles au point où les victimes, soit trahissent leurs croyances les plus profondes et se soumettent totalement à la volonté du parti communiste, soit meurent suite aux abus ou sont conduites au bord la démence. Ils poussent les pratiquants au point où leur vie devient un enfer vivant. "

Le Centre d’information du Falun Dafa a obtenu huit documents de diverses localités décrivant une campagne visant à intensifier les efforts pour transformer les pratiquants de Falun Gong entre 2010 et 2012. Sept des documents sont disponibles en ligne, alors que le huitième a été obtenu d’une source interne dont l’identité et l’endroit ne peuvent être révélés par crainte de représailles.

D’après des détails dans les documents, la campagne est une initiative qui coûte plusieurs milliards de dollars. Sur la page Internet de la municipalité de Xinglong, province du Sichuan, les instructions demandent un accroissement des fonds pour les efforts de transformation. Le document établit que " transformer une personne du Falun Gong coûte en moyenne 5000 euros à la nation, 4400 euros à la province du Sichuan, [et] prés de 4200 euros à la municipalité. " Étant donné que les pratiquants de Falun Gong en Chine sont entre 20 et 40 millions (demographics) le coût total atteint des dizaines de milliards de dollars.

Bien que la totalité des huit documents proviennent du niveau du canton ou en dessous, il y a peu de doute que les instructions données proviennent des échelons les plus élevés du parti communiste. Un document stipule explicitement que la campagne a été initiée par le Bureau 6-10, force de sécurité extra-légale qui dirige la persécution de Falun Gong depuis 1999. De plus, une formulation identique est évidente parmi les documents, puisque les références aux performances de la campagne constituent un critère pour les évaluations de fin d’année. Ces deux points sont des éléments typiques d’instructions au plus haut niveau mises à exécution aux échelons inférieurs de l’appareil du parti.

" Au-delà des révélations qu’ils fournissent sur le dernier danger auquel font face les pratiquants de Falun Gong en Chine, ces documents internes dissipent—selon les propres mots du parti communiste—l’idée erronée répandue selon laquelle Falun Gong aurait été écrasé ", affirme Zhang.

" Après tout, si le parti avait réussi à éliminer le groupe, comme il le prétend souvent publiquement, pourquoi aurait-il besoin d’investir des milliards de dollars dans une campagne de trois ans pour renforcer la ‘bataille’ contre Falun Gong ? "


Un document de la province du Henan liste un quota de transformation

Une notice en ligne émanant du Comité du parti communiste de la municipalité de Laodian à Henan datée de mai 2010 est un des documents les plus détaillés décrivant la campagne (capture d’écran 1 2 3 / traduit en anglais). Il parle de mettre en œuvre " de 2010 à 2012, un plan pour éduquer, transformer et vaincre les cibles clés " dans le but de gagner du terrain dans la " bataille mondiale" contre Falun Gong. Pour ce faire, l’ordre exige que "chaque village administratif " et " toutes les unités du niveau inférieur à la municipalité" fassent avancer la campagne " de toutes leurs forces"

Le document expose ensuite l’objectif de la campagne de “réaliser un taux de transformation de 75% d’ici la fin de 2012" et de maintenir le taux de ceux qui reprennent la pratique de Falun Gong après leur libération de garde à vue " à moins de 6%. "

Afin de réaliser ces quotas, les fonctionnaires locaux ont d’abord pour tâche d’identifier tous les pratiquants de Falun Gong dans une région donnée. Puis, ils doivent envoyer ces pratiquants dans des " séminaires d’éducation légale", plus communément connus sous le nom de centres de lavages de cerveau. A l’intérieur de ces centres, les pratiquants subissent des pressions pour signer des déclarations affirmant qu’ils ont abandonné leur croyance en Falun Gong. Ceux qui refusent font face à la torture physique et psychologique ainsi qu’à la perspective d’une détention de durée indéterminée.

Le document encourage les autorités locales à affiner de soi-disant méthodes " efficaces" pour forcer les pratiquants à renoncer à leurs croyances, y compris l’utilisation d’expertises scientifiques pour accomplir ce but. Pour les pratiquants non emmenés en centres de lavage de cerveau, les voisins des comités du parti locaux et autres organisations, sont recrutés pour les surveiller et les harceler régulièrement dans un effort de les obliger à cesser de pratiquer.


Rapports d’enlèvements et de décès dans les centres de lavage de cerveau

Le parti communiste a systématiquement utilisé des centres de lavage de cerveau au cours de ses dix années de persécution du Falun Gong. Néanmoins, depuis l’émission des ordres ci-dessus mi-2010, le Centre d’information de Falun Dafa a noté des rapports croissants de pratiquants emmenés par dizaines dans de telles installations.

Depuis la seule mi-septembre, des cas ont été reçus, de pratiquants emmenés dans des centres de lavages de cerveau à Pékin, Shaanxi, Liaoning, Jilin, Hebei, Hubei, Sichuan et la région autonome Ouighour du Xinjiang. Étant donné la nature temporaire et illégale des installations, nombre des centres mentionnés ci-dessus sont situés dans des écoles, des hôtels et d’autres bâtiments publics.

Indication du traitement sévère infligé dans ces installations, des cas de pratiquants de Falun Gong assassinés quelques jours après avoir été emmenés dans les centres de lavage de cerveau ont aussi émergé. Le 2 août 2010, le directeur d’un comité résidentiel et plusieurs agents de police ont enlevé Mme Yan Pingjun, une couturière, à son échoppe de Shijiazhuang, dans la province du Hebei. La police a alors saccagé son domicile, extorquant 550 yuans à son mari pour soi-disant payer les dépenses quotidiennes de son épouse en session de lavage de cerveau. Huit jours plus tard, la police l’a informé de la mort de Mme Yan dans le "Centre de formation éducatif légal" du district Xinhua de la ville. Elle était âgée de 45 ans. (report)


    Note :

    Les sept documents en ligne cités ci dessus, proviennent des localités suivantes et sont disponibles sur demande : municipalité de Laodian, agglomération de Anyang, province de Henan, la municipalité Zhukeng dans le canton Shicheng de la province de Jiangxi, le Bureau des ressources en eau du canton Hepu, province de Guangxi, municipalité Xinlong dans l’agglomération Deyang de la province de Sichuan, municipalité Hongxia dans l’agglomération de Ruichang, province de Jiangxi, municipalité Tianwen, dans le canton Wen’an de la province de Guizhou, et la communauté Kaiyuan, agglomération Fuzhou de la province de Fujian .


Traduit de http://www.faluninfo.net/article/1091/?cid=84

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.