Allemagne : Clarifier les faits de la persécution à Freiburg

Les pratiquants de Falun Gong d’Allemagne et de Suisse se sont rassemblés à Freiburg en Allemagne, le 23 octobre 2010, afin d’informer des faits de la persécution du Falun Gong. De nombreux passants ont signé les pétitions condamnant la persécution et certains se sont montrés intéressés à apprendre la pratique.

Une famille lit l’information concernant Falun Dafa et la persécution sur les panneaux

Des passants signent la pétition condamnant la persécution

S'informer au stand de Falun Dafa

Un stand a été mis en place près de l’Université de Freiburg au centre ville. Les pratiquants ont déployé des banderoles et d’autres matériels sur le trottoir. Plusieurs étudiants chinois sont passés par là et l’un d’eux a demandé s’il pouvait prendre des photos des banderoles. Les pratiquants l’ont invité à le faire et l’ont encouragé à les ramener en Chine.

L’étudiant n’était pas au courant du mouvement de démission du Parti communiste chinois (PCC) et un pratiquant lui a expliqué pourquoi à ce jour 80 millions de Chinois ont démissionné du PCC et de ses organisations affiliées. L’étudiant a voulu démissionner également. Avant de partir, il a pris une copie des . Neuf commentaires sur le Parti communiste

Une jeune fille a dit qu’elle avait quitté la Chine alors qu’elle avait six ans. " Je ne peux pas lire le Chinois mais j’ai porté l’écharpe rouge." Le pratiquant lui a parlé de l’importance de quitter le PCC et ses organisations affiliées. Elle a dit aussitôt : " Aidez -moi à démissionner je vous prie "

Quelques autres étudiants chinois ayant lu les posters, n’ont pas dit grand chose mais ont demandé aux pratiquants de les aider à démissionner du PCC.

Une Allemande est venue demander ce qu’était Falun Dafa et pourquoi il est persécuté. Après avoir appris pourquoi le PCC avait lancé la persécution elle a signé la pétition et dit : " Quel genre de raison est-ce là ? C’est ridicule. "Quand elle a appris que le PCC prélèvait des organes sur des pratiquants de leur vivant pour des profits illégaux, elle s’est exclamé : " Mon dieu, qui fait ce genre d’argent ? " "(Les médecins ) sont supposés aider les mourants et les blessés, comment peuvent-ils faire ce genre de chose ? ""

Les pratiquants lui ont dit que la Chine étend le commerce de transplantations d’organes à travers le monde et que même des Allemands se rendent en Chine pour des greffes sans savoir que les organes proviennent de pratiquants de Falun Gongs assassinés. " Vous devriez dénoncer cela dans les médias ! Vous devriez contacter les médias principaux et exposer ce crime à la télévision, la radio, les journaux et les magasines. Si tout le monde est informé, personne n’ira en Chine pour des transplantations d’organe. " a-t-elle dit bouleversée.

Une autre Allemande a dit aux pratiquants qu’elle avait entendu parler des prélèvements d’organes il y a deux ans et en avait appris davantage sur Internet. Son fils et elle ont été choqués : « Nous pensions que ça s’était arrêté depuis. J’ai du mal à croire que ça continue toujours. Comment se fait-il que l’Allemagne, une grande puissance responsable, n’ait rien fait pour arrêter la persécution ? Je ne comprends pas et je suis vraiment désolée ! »

Un Allemand a signé la pétition condamnant la persécution et dit qu’il espèrait que sa signature puisse aider. " Ceci ne suffit pas. Où est notre gouvernement ? C’est un crime contre l’humanité et les gens du monde entier et les pays devraient se lever pour y mettre fin " a-t-il déclaré.

Deux Allemandes sont venues au stand pour demander des imprimés. L’une d’elle a dit qu’elle les mettrait à l’école où elle enseigne pour informer ses collègues et les étudiants. L’autre a dit qu’elle voulait les amener à l’opéra afin que le public les lise.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.