Epoch Times: Les vainqueurs couronnés au Concours international de violon chinois

Après un week-end à interpréter Bach, Mozart et Beethoven, les finalistes au 3ème concours international de violon chinois ont terminé avec les Caprices de Paganini, une des œuvres écrites pour violon parmi les plus techniquement exigeantes.

Le concours demandait de surcroît un morceau différent de tous ceux utilisés jusque là pour les compétions : "Dedu" ("Soyez sauvé") Thème et Variations, un morceau à l'influence chinoise spécifiquement commissionné pour l'occasion.

Combinant les techniques exigeantes du violon avec des éléments de l'expression musicale chinoise, "Dedu" a donné aux concurrents une opportunité de repartir avec plus qu'un seul prix - ils ont aussi gagné une compréhension plus profonde de la culture traditionnelle chinoise.


Les vainqueurs du Concours international chinois de violon, les prix de bronze, argent et or : Arianna Warsaw-Fan, Jing Zhang, et Corin Lee.

'Dedu'

La compositrice du morceau, Mme Ching-ya Mahlen, assistait aux épreuves finales dimanche 31 octobre. Elle a exprimé ses réflexions en entendant les concurrents interpréter son œuvre sur scène.

"J'ai été vraiment, vraiment touchée. Il y a une histoire derrière 'Dedu.' Il s'agit des pratiquants de Falun Gong qui sont persécutés pour leurs croyances en Chine, qui se sont élevés spirituellement à travers la pratique du Falun Gong, et qui ont courageusement défendu leurs croyances. Cette histoire est connectée à la musique. J'ai composé ce morceau pour le concours de NTDTV, afin de présenter cette musique et permettre à davantage de gens de connaître l'histoire [qu'il y a derrière] "

La compositrice de "Dedu", Ching-ya Mahlen

Elle a été émue par l'intensité de cœur et d'efforts mis par les concurrents dans l'interprétation du morceau et a spécialement apprécié la diversité de leurs interprétations.

"Chaque interprète ayant un arrière plan et des expériences de vie différentes, en jouant avec leurs cœurs, ils ont transmis au public différents messages," a dit Mahlen. "En les écoutant, j'ai eu l'impression qu'ils racontaient leurs propres histoires."

Chen Rutang, membre du jury à la compétition, a exprimé sa compréhension de la musique de Mahlen: "'Dedu' est une manifestation de la culture de 'cultivation' personnelle en Chine. Dans la culture chinoise traditionnelle, la cultivation est très importante... Selon ma compréhension 'Dedu' incorpore la culture de cultivation dans la musique."


Même partition, différentes façons de jouer

Corin Lee,de la Juilliard School, a joué "Dedu" avec une sensibilité tranquille et poignante qui faisait par moment penser à cette de l'erhu, un instrument chinois traditionnel à deux cordes. Son vibrato ajoutait à l'impression de tristesse dans la musique.

Xuan Du de Lisbonne au Portugal, a opté pour un rendu plus expressif incluant des notes farouches enflammées et majestueuses qui ont rempli tout l'auditorium.

Tandis que les notes hautes de Jing Zhang (Conservatoire de musique de la Nouvelle Angleterre) tiraient sur les cordes du cœur, Arianna Warsaw-Fan (Julliard School) a joué avec une technique phénoménale rappelant les virtuoses de violon. Son interprétation confiante et assurée faisant ressortir la qualité du chant dans le timbre du violon.


Et le vainqueur est ...

Finalement c'est le jeu sans artifices de Lee qui lui a valu le prix d'or.Chia-Chi Lin, un des membres du jury a expliqué : "Dans les autres compétitions, ils recherchent surtout les virtuoses ... Mais je pense que ce qui diffère avec notre concours est que nous recherchons une sorte de caractère spécial, la beauté, la sincérité et l'honnêteté. Et je pense que Corin Lee a en lui cette qualité... Il a cette honnêteté - il joue de la manière dont il ressent, et confortablement aussi."

Le juge Chen Rutang a dit "Chacun peut voir certaines techniques très élaborées, telles que les cordes, ainsi que la constante transition entre les notes hautes et basses. Ils ont été capables d'incorporer ces techniques dans la musique, donc ils ne montraient pas juste des techniques, mais jouaient la musique... Ils se fondaient dans la musique, [et] le sens profond [de la musique]. Je pense que c'est quelque chose de très précieux et aussi de très important. Sans quoi, vous faites juste étalage de la technique.

Corin Lee a remporté le prix d'or et un violon fait à la main

Jin Zhang, a remporté le prix d'argent .

Arianna Warsaw-Fan a remporté le prix de bronze

S'agissant de Lee, il a approché "Dedu" avec à l'esprit "le style, les différents caractères et ce que la compositrice a tenté de décrire.

Warsaw-Fan a écouté de la musique chinoise traditionnelle "pour en avoir un certain ressenti". Pour elle, 'Dedu' était une composition absolument unique. En plus d'une merveilleuse mélodie, elle a observé : La compositrice a pris quantité de techniques de la musique occidentale que j'ai beaucoup joué, ainsi vous pouvez la voir rendre hommage à certains autres compositeurs"

Warsaw-Fan a remarqué que l'ouverture pleine de virtuosité lui rappelait Pablo de Sarasate, un violoniste et compositeur Romantique, alors que le grand hymne dans le final lui évoquait"Le Messie" de Händel.

Le public assistant aux finales a été fasciné par le jeu des concurrents, un clarinettiste professionnel a dit qu'il admirait particulièrement le jeu de Xuan Du : "Que ce soit les émotions profondes ou ses expressions extérieures, il a très bien joué ... les émotions contenues dans le morceau [sont] exceptionnelles, et il a su parfaitement les décrire."

Beaucoup des concurrents sont des Chinois ayant grandi en dehors de Chine et n'ont pas toujours eu la chance de rester en contact avec leurs racines. Lin a expliqué que le concours vise à offrir cette sorte d'opportunité.

"Nous espérons que ce [concours] donnera aux violonistes chinois de par le monde une chance de gagner une compréhension plus profonde de la culture et l'expression culturelle chinoises ... A part la technique, il y a une couche de signification en plus."

En donnant aux concurrents la chance d'apprendre les caractéristiques distinctives de la musique et de l'interprétation chinoise, NTDTV s'efforce de promouvoir les valeurs et les arts traditionnels chinois.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.