Art, Science et Culture

Culture | Musique | science | Sagesse traditionnelle | Archéologie | Poésie | Beaux-Arts | Personnages historiques

  • Histoires de réincarnation : Huang Tingjian et Su Dongpo durant la dynastie des Song du Nord

    Le concept de réincarnation a toujours été un aspect important de l’ ancienne croyance chinoise et un de ceux que les gens utilisaient pour expliquer et rendre le monde intelligible. Cependant, après l'introduction de théories scientifiques en Chine et depuis que le Parti communiste chinois (PCC) a gouverné la Chine, tout ce qui a trait à la religion et aux divinités a été interdit et nié avec véhémence ...
  • Les historiographes consciencieux préfèraient mourir plutôt que déformer la vérité

    Le caractère moral des chinois s'est transmis à travers des centaines de générations. L'éclat de leur intégrité morale brille à travers cinq mille ans d'histoire et appartient à la culture divine chinoise. En Chine aujourd'hui, les gens sont devenus indifférents à l'intégrité morale suite à la dévastation causée par le Parti communiste chinois. Un célèbre poème : "Chant de la droiture" écrit par M. Wen Tianxiang (1236-1283, un premier ministre de la Dynastie Song et l'un des héros patriotiques les plus célèbres dans l'histoire chinoise) raconte l'histoire de la famille d'un historiographe ...
  • Anciennes histoires de cultivation : Luu Miao-Dien

    Miao-Dien était une déité qui vivait sur le Mont Jiou Yi. Elle était née intelligente avec de hauts standards moraux. Étant enfant, elle ne mangeait pas de viande et ne touchait jamais à l’alcool. Dans sa dixième année, elle dit à sa mère : " L’odeur de la nourriture me donne des maux de têtes. Je ne veux plus manger. " ...
  • Histoires anciennes : Loyauté et fiabilité apportent des bénédictions

    Pendant la dynastie Qing, un couple est resté fidèle à sa promesse de fiançailles pendant des décennies sans se voir ...
  • Un récit historique: Jiang Xinkui enseigne un principe du ciel à travers la mort de son fils

    Durant la 54ème année du règne de l'Empereur Qianlong, Jiang Xinhui devint gouverneur du comté de Yiliang à Diannan. Un meurtre se produisit dans le comté. La victime était d'une famille pauvre. La personne qui avait commis le meurtre d'une famille aisée et puissante, qui offrit d'acheter Jiang Xinhui afin d'étouffer l'affaire. Jiang refusa le pot de vin mais son fils l'accepta en secret sans le lui dire ...
  • Note sur les Analectes

    Les huit analectes, également désignées comme vertus, sont les principes laissés par Confucius aux générations futures afin de suivre le système de cultivation qu'il avait enseigné. Ces huit analectes comprennent "la piété filiale, le respect envers les frères et sœurs, la loyauté, le fait de tenir ses promesses, la courtoisie, la justice/l'équité, être incorruptible et avoir du courage". On dit que quiconque n’a pas ou ignore ces vertus ne peut plus être considéré comme humain, et a perdu la protection des entités divines ...
  • Les mérites de Fan Zhongyan : Toujours calme indépendamment du gain et de la perte personnels

    Fan a été fonctionnaire de la cour pendant des décennies mais a vécu une vie simple. Même lorsqu'il occupait le poste important de chancelier, il n'avait pas de résidence décente. On lui proposa de lui construire un nouvelle demeure, mais il refusa gentiment en disant : « Ce que nous devrions poursuivre, c'est la moralité. Si quelqu’un garde toujours de hautes valeurs morales dans son cœur, il sera heureux où qu’il soit. » ...
  • Sun Simiao et sa théorie de cultivation liée à la santé

    Sun Simiao, qui est aussi appelé le roi de la médecine chinoise et le merveilleux docteur Sun, était un médecin célèbre dans l’histoire chinoise... Sun Simiao a exprimé sa croyance que la médecine est un art de la bonté. Dans son livre Da Yi Jing Chen (La sincérité et la dévotion des grands médecins), il a écrit: "Quand un grand médecin soigne un patient, il doit se concentrer, se calmer, et être libre de désirs et ne pas avoir d’attentes. Il doit d’abord avoir un coeur de compassion pour se dévouer à libérer son patient de la souffrance des maladies...
  • Une bonne maîtrise de soi

    Se conduire avec droiture représente le niveau le plus élevé de la vie humaine. Traiter une question de manière juste est le plus grand défi de l'apprentissage de la vie. Vers la fin de la dynastie de Qing, le Général Zeng Guofang rentra à Hunan pour rétablir l'armée de Hunan...
  • Histoires de ‘cultivation’ d'anciens poètes chinois

    De nombreux poètes dans l’histoire chinoise ont non seulement écrit de grands vers mais aussi développé des capacités surnaturelles dans la cultivation. De telles capacités se retrouvent souvent dans les poèmes qu’ils ont écrits et rehaussent l’éclat de leurs mots.
  • Histoires anciennes de cultivation : L'histoire de la pauvreté de Loushajia

    Pendant la période du royaume de Jusaluo en Inde, un garçon nommé Loushajia vivait dans un village de pécheur. En réalité, il avait cultivé en tant que moine pendant plusieurs vies auparavant. Cependant à cause de son avarice, son esprit étroit et l'attachement au profit et la jalousie, il avait escroqué un moine du niveau d'Arhat et était alors tombé dans une souffrance sans fin. Dans cette vie, il était né dans un village de pécheur et avait aussi apporté le malheur aux villageois.
  • Histoire de la Chine ancienne - J’ai frappé les Tyrans Jie et Zhou, pas mon Roi

    Un jour, alors que Shi Jin jouait de la cithare chinoise pour la Marquise Wen de l’Etat de Wei, le Roi très heureux commença à danser et chanter avec la musique. Graduellement il se perdit dans l’exultation et s'écria : "Tout le monde doit m’obéir ! " Celui qui ose aller contre moi sera puni ! " En entendant cela, Shi Jin arrêta de jouer et lança la cithare sur le Roi. La cithare frappa la couronne et fendit en morceau les glands de jade sur la couronne ...
  • Le principe de promotion et de restreinte mutuelle dans la jungle Maya

    Dans le voisinage du village de Coba, dans la jungle de la péninsule, il y a une ancienne cité Maya et une pyramide dans les hauteurs, cachée dans l’épaisse jungle. Selon la population locale, il y a un arbre empoisonné dont la sève provoque une réaction douloureuse quand les gens entrent en contact avec elle. Les Mayas utilisaient la sève pour enduire leurs flèches pour tuer leurs ennemis. Chose fascinante, c’est qu’il y a un autre arbre qui pousse près de celui ci et dont le tronc rouge foncé est l’antidote du poison...
  • L'architecture chinoise, une miniature de l'Univers

    L'architecture moderne fait saillie dans le ciel, déclarant sa domination sur nous simples humains. Elle ne nous connecte pas avec les cieux, elle semble les défier pour un combat. Durant des milliers d'années, les Chinois ont développé leur propre style architectural. Basé sur les principes du taoïsme et du bouddhisme, il reflète la compréhension chinoise que les cieux, la terre et l'homme sont intimement connectés. Le Japon, la Corée et une bonne partie de l'Asie, ont copié ce style ...
  • La culture traditionnelle chinoise telle que reflétée à travers le concept de "gauche masculin, droite féminin"

    En Chine, la coutume de considérer le côté gauche comme masculin et le côté droit comme féminin semble avoir pénétré chaque aspect de la vie quotidienne. Comment cette coutume a-t-elle vu le jour ? ...