Histoires - Opinions

  • Cultiver une immense compassion

    Qu'est donc l'immense compassion alors ? Je me souviens qu'une fois le Maître a répondu à une question d'un pratiquant lors d'une conférence et a expliqué la magnifique expression de "Shan" et ses connotations intérieures infinies. Si nous le comprenons et le ressentons du point de la perspective d'auditeurs, il est impossible de le résumer, de le décrire et de l'exprimer même en épuisant tout le langage humain ...
  • La paix : Une solution aux conflits

    Ma devise pour traiter les autres est l'enthousiasme, la sincérité, l'humilité, le don et la tolérance. Je n'aime pas insulter ou avoir des confrontations avec les autres. Mon principe est que lorsque je pense qu'il y a une différence d'opinion ou une façon inamicale, je peux toujours maintenir une façon d’être paisible. Cependant, un récent événement inoubliable a mis à mal mon principe ...
  • Les termes idiomatiques dans la 'cultivation' et la 'cultivation' à travers les expressions

    Sous la dynastie Tang, le livre "l'histoire de Nanhe" relate une histoire. Un jeune écolier nommé Chun Yufeng rêva qu'il était arrivé dans un pays appelé Huai An. Il se maria à la princesse du pays et devint un officier supérieur. Il jouissait d'une vie de richesse et de prestige, ne réalisant pas que ce n'était qu'un rêve jusqu'à ce qu'il se réveille et se rende compte que le pays de Huai An n'était rien d'autre qu'un trou de fourmi dans un caroubier de son jardin...
  • A propos du caractère chinois simplifié pour "Saint"

    Le caractère traditionnel pour saint, est composé de trois caractères : le premier signifie l'oreille, le second signifie la bouche, et le troisième le roi. Le même caractère est également utilisé en japonais. Nous pouvons le comprendre comme : un saint doit être le roi de ses propres oreilles et de sa propre bouche, c'est-à-dire qu'il peut garder ses oreilles et sa bouche sous contrôle ...
  • L’or ne peut pas être pur, et les gens ne peuvent pas être parfaits.

    En grandissant, j’ai toujours eu un préjugé vis-à-vis de mon père. Je pensais toujours que sa " compassion " n’était pas une vraie compassion. Mon père ne voulait jamais de mal à personne, mais sa compassion n’était dirigée que vers les gens qu’il aimait ; il était prêt à mourir pour eux. Mais il ne s’occupait pas beaucoup de sa famille. Je n’ai jamais compris son comportement et j’étais profondément intolérante à son égard ...
  • Une récolte exceptionnelle sur des terres dont personne ne voulait

    Après avoir perdu mon travail en 2000, pour n'avoir pas renoncé à ma foi en Falun Dafa, un ami à moi qui était directeur d’un centre de recherche agricole, m’a demandé si je souhaitais m’occuper de 0,16 acres de terres non cultivées et de 10 acres d’arbres fruitiers qui n’intéressaient personne à l’institut. Je n’avais jamais travaillé dans une ferme, sans parler de prendre soin d’arbres fruitiers, mais n’ayant pas d’autres options, j’ai relevé le défi ...
  • S'éveiller au caractère précieux de Dafa

    En ouvrant le livre Zhuan Falun, les deux caractère de " Dafa" sont apparus. " Dafa, Dafa ". Je l'ai récité deux fois dans mon cœur, en réfléchissant au mot "Da" - qui signifie vaste ou grand. Il m’a semblé acquérir un peu de compréhension au bout d'un moment ...
  • Quelques mots sur les canaux d'énergie

    L'auteur considère que le corps humain est composé de deux types de matériaux, la matière et la super-matière. La matière se réfère aux molécules présentes dans cet espace humain telles que la chair et le sang, les tendons, les cheveux, etc. La super-matière fait référence à des choses telles que les canaux d'énergie et l'âme qui existent dans les cinq organes internes et qui n'appartiennent pas à cet espace ...
  • Sortir du bourbier de la pensée négative

    Beaucoup de gens dans le monde se retrouvent coincés dans un état d'esprit de pensée négative. Ils ne comprennent pas que c'est la raison pour laquelle beaucoup d'entre eux échouent dans leur vie. En tant que telle, la pensée négative est un attachement que les pratiquants doivent abandonner ...
  • Mon point de vue sur certains des arrangements historiques

    Dans la civilisation du genre humain, il y a eu de nombreuses séries d’événements survenues "par hasard". Même lorsque les gens ordinaires les appelle "coïncidences", beaucoup d'entre elles ne s'expliquent pas si facilement ...
  • Apprendre à déterminer par soi-même ce qui est bien et mal

    Récemment, j'ai vu du matériel pédagogique scolaire. Il y avait une histoire philosophique intitulée "Utiliser son propre esprit pour déterminer le bien et le mal", et j'ai été très inspiré après l'avoir lue ...
  • Protéger notre prochaine génération

    n jour, mon petit-fils de CM1 est rentré à la maison et a dit : "L'école demande à chaque élève d'acheter plusieurs livres sur les loups et de les étudier. L'enseignant a expliqué que nous devrions avoir l'esprit intrépide d'un loup, que nous ne devrions avoir peur de rien pour atteindre nos objectifs ...
  • Quelques histoires touchantes d'altruisme

    Les pratiquants du Falun Dafa sont des individus désintéressés qui vivent selon le principe de Sincérité-Bonté-Tolérance. Minghui.org publie de nombreuses histoires touchantes au sujet de ces pratiquants du monde entier, mais je vais partager quelques anecdotes survenues dans mon environnement proche ...
  • L’enseignement d’un rêve

    L’autre nuit, j’ai fait un rêve plein d'enseignements. C’était une exposition présentée par Satan. Les outils du malin, menant les êtres humains sur le chemin facile de la damnation éternelle y étaient exposés. Ils avaient nom malice, envie, haine, jalousie, sensualité, tromperie etc. Dans une vitrine spéciale on pouvait voir un outil à l’apparence inoffensive et usé. J’ai demandé au malin ce qu'il était ...
  • Je me suis opposé à la persécution du Falun Dafa avant même de connaître toute l'histoire

    Une femme est venue sur le site de construction où je travaillais au mois d'octobre 2000. Elle a demandé de la peinture et a dit qu'elle allait recouvrir l'information concernant Falun Dafa qu’il y avait sur un mur. J'ai refusé de lui en donner pour une simple raison —ces personnes risquaient leur vie pour écrire ces mots ...